in ,

Semaine africaine des sciences et technologies au Togo : les tout-petits aussi n’ont pas été épargnés par le message scientifique de Dodzi Aglago

Les enfants participant et suivant attentivement les explications au cours de l'atelier de robotique animé par EcotecLab

Dodzi Aglago s’adressant à l’assistance composée essentiellement d’enfants au centre MESA Adétikpoé

Après les élèves des lycées et établissements de l’intérieur du pays, c’est au tour des tout-petits de bénéficier du message scientifique des ambassadeurs du Next Einstein Forum (NEF) au Togo. Nous sommes à Adétikopé, quartier de la périphérie nord de Lomé plus précisément au Centre MESA TG 0302. Un centre qui accueille des enfants démunis ou de la rue, dont l’âge est compris entre 3 et 18 ans.

C’est ce centre qui a abrité la dernière étape de la tournée nationale menée par les organisateurs de la semaine africaine des sciences et technologies au Togo. Une étape qui cadre au plus près avec le thème choisi pour cette semaine, ‘Susciter la vocation pour les sciences auprès des jeunes’, comme nous le précise M. Dodzi Aglago, promoteur du laboratoire scientifique Mobile Labo.

Au cours de l’atelier de construction de maisons avec des briquettes

« Les sciences ne sont pas destinées seulement à une tranche de la population. Et c’est à juste titre que ce thème a été choisi pour cette semaine. C’est pour cela que nous avons choisi ce centre pour apporter à ces enfants, la joie scientifique, la joie de la découverte, leur permettre de voir quelques expériences scientifiques, de toucher un peu la technologie, afin de comprendre qu’il y a un monde qui les attend et que dans leur avenir, ils peuvent faire carrière dans tel ou tel domaine, innover ou encore créer pour contribuer effectivement au développement de leur pays », a-t-il dit.

Une idée qu’épouse d’ailleurs le coordinateur du centre, M. Ekpele Victorien, qui explique : « Nous sommes dans le domaine du développement, et nous voulons amener les enfants à l’autonomie. Par l’autonomie, nous voulons conduire les enfants à une vie pratique et au leadership. Raison pour laquelle nous avons sollicité les organisateurs de la semaine africaine des sciences et technologies afin qu’ils nous appuient à encourager les enfants dans le domaine de la science et de la technologie ».

Les enfants participant et suivant attentivement les explications au cours de l’atelier de robotique animé par EcotecLab

Et c’est à cœur joie, doublé d’un fort engouement que ces enfants ont pris part à ces instants de partage et de découvertes, le tout dans une ambiance ludique. Entre les jeux de construction de maison avec des briquettes, les différents ateliers d’orientation scolaire, de robotique et impression 3D, programmation, en passant par les séances de géologie, zoologie, électricité, ces jeunes enfants savent désormais que les matières scientifiques n’émanent pas de l’extraordinaire.

Expériences scientifiques avec Mobile Labo

« Nous voulons aider les enfants à développer leurs dons et leurs talents afin qu’ils commencent dès leur jeune âge à faire le choix de leurs métiers dans l’avenir. Dans le domaine de la science, on parle souvent de ‘bête noire’, mais est-ce que la science est vraiment une bête noire? Il suffit seulement de s’appliquer et de l’aimer », commente M. Ekpele Victorien ; avant d’ajouter : « L’idée n’est pas d’engouffrer tous les enfants dans les domaines de la science, mais nous menons plusieurs autres activités comme celles qui ont trait au sport, à l’entrepreneuriat social, etc. Nous voulons  par cette activité, dénicher les enfants qui s’intéressent aux domaines de la technologie et Mobile Labo se chargera de les accompagner ».

Bruno Kataba de l’incubateur EcotecLab (à gauche) et Dodzi Aglago (à droite) récompensant un enfant

Et justement, M. Dodzi Aglago ne compte pas s’arrêter à cette seule journée de samedi dans ce centre. Nous allons revenir, dit-il. Nous allons repasser et évaluer à travers les différentes réalisations que des enfants.

Pour information, le centre MESA Adetikopé est le fruit d’une collaboration entre l’église MESA (Mission évangélique pour le salut des âmes) et l’ONG internationale d’aide humanitaire Compassion International au Togo.



Gyan, paternité, enfant, divorce,

Asamoah Gyan doute sur la paternité de ses 3 enfants et demande le divorce

APRODAT, recrute

L’AUF de Montréal recrute