in ,

Sénégal : des femmes arrêtées pour trafic d’êtres humains

La police sénégalaise a démantelé un réseau de trafic d’êtres humains dans la localité de Kharakhena située dans la région de Kédougou.

Selon nos sources, le réseau est composé d’une dizaine de jeunes femmes Nigérianes. Elles ont promis aux jeunes, surtout aux filles, des emplois comme mannequins, coiffeuses, restauratrices ou domestiques dans les pays occidentaux, bref, une vie heureuse. Innocentes, du sort qui leur est réservé, elles se sont laissé transporter par le Bénin, le Togo et le Mali, avant de finir sur le site d’orpaillage de Kédougou.

Lire aussi : Santé: la chicha, une boîte à maladies

Une fois à Kédougou, c’est le début d’une mésaventure qui commence. Les jeunes sont soumis à des tortures, des travaux forcés et autres. Les trafiquants les exploitent pour en tirer le maximum de bénéfice possible. Certains même se sont vu confisqués leurs documents de voyage. Cette activité est devenue l’attraction favorite de nombreuses Nigérianes établies dans cette zone du pays.

Lire aussi : Togo : dispositions à prendre face au nouveau mode opératoire des braqueurs

La police sénégalaise a mis la main sur les malfaitrices. Elles ont été déférées au parquet par les éléments du Commissariat urbain de Kédougou, pour trafic d’êtres humains, une pratique malsaine considérée comme l’une des formes les plus dynamiques du crime international. La police continue d’œuvrer pour le démantèlement total de leur réseau. Toutefois, la population doit prendre conscience de ce phénomène qui est en vogue, car ‘’tout ce qui brille n’est pas de l’or’’.



Bénin : l’ancien Premier Ministre Lionel Zinsou condamné à 6 mois d’emprisonnement avec sursis

Inde : un garçon de 7 ans découvert avec 526 dents dans la bouche