C’est une scène qui relève de l’extrême outrance et qui a vite suscité l’indignation des Sénégalais. Un commissaire de police aurait ordonné à ses sbires qu’il a fait venir dans une pharmacie, de violenter et menotter le Dr. Cheikhouna Gueye, coupable du délit d’avoir refusé de lui vendre un médicament sans ordonnance.

Alors qu’il était venu acheter un médicament à la pharmacie, lequel n’est vendu que sur présentation d’une ordonnance médicale, le refus du Dr. Cheikhouna Gueye a fait pété les plombs au Commissaire Sangaré, le mettant ainsi dans tous ses états.



Lire aussi: Niger : un véhicule de l’armée saute sur un engin explosif, 4 morts

« Il est venu acheter un médicament à la pharmacie. Je lui ai répondu qu’on ne le vend pas sans ordonnance. Il m’a dit d’accord, je vais ramener l’ordonnance. Il est revenu par la suite, sans l’ordonnance, en proférant des menaces, me taxant d’impoli, d’idiot, etc. Je lui ai renvoyé ses propos », a confié Dr Gueye, le pharmacien.

N’ayant pas dévoilé son identité et statut aux pharmaciens, le commissaire est sorti prendre son téléphone pour appeler ses éléments, qui sont venus menotter le Dr. Cheikhouna Gueye, dans l’exercice de sa profession.

Lire aussi: Obsèques de Dj Arafat : une pétition en ligne pour faire cette volonté de l’artiste

« Il ne portait pas sa tenue et n’avait nullement révélé son identité. Par la suite, il a appelé des forces de l’ordre, qui sont venus m’agresser, me menotter et saccager la pharmacie », renseigne le Docteur.

Un acte déplacé et inquiétant qui a suscité indignation et émoi auprès des populations sénégalaises.