Au Sénégal, à propos de l’affaire dite « Un scandale à 10 milliards $, le responsable du Pds Babacar Gaye a enfoncé le petit frère de Macky Sall, Aliou Sall avec de graves révélations, a-t-on appris de Koaci.

Babacar Gaye, ex-porte-parole du Parti démocratique sénégalais (Pds) a fait de graves révélations sur Aliou Sall à propos de l’affaire Petro-Tim.



« Aliou Sall a commencé à travailler avec Frank Timis en juillet 2012, après la signature des décrets en faveur de Petro-Tim. Et non en 2011, comme il a eu à le dire. Les partenaires de Frank Timis, jusqu’au 6 mars 2012, n’étaient pas Aliou Sall », a déclaré Babacar Gaye. Il était, ce dimanche, l’invité de Grand Jury de la radio Rfm.

Et d’enfoncer le clou : « L’implication d’Aliou Sall dans l’affaire Petro-Tim est liée à l’accession de son frère Macky Sall à la présidence de la République du Sénégal. En clair, les relations entre Aliou Sall et Frank Timis datent d’après l’avènement de Macky Sall au pouvoir. Il a été conseillé par Amadou Kanouté, ancien Dg de Petrosen dans le cadre de ces contrats, pour gérer Petro-Tim Sénégal».

Babacar Gaye d’ajouter : « Toutes les sociétés impliquées dans l’affaire Petro-Tim ont été créées entre janvier et juillet 2012 (Petro-Tim Limited le 19 janvier 2012, Petro-Asia supposée être la maison mère Petro-Tim le 6 mars 2012, African Petroleum d’Amadou Kanouté et Petro-Tim Sénégal ont été créés en 2012 dans un même siège social situé dans un même immeuble sis sur la route du Méridien. Le 23 mai 2012, Aliou Sall entre en possession des pouvoirs que lui confèrent la société Petro-Tim ».

Lire aussi Italie : la Juventus Turin a un nouvel entraîneur

L’ancien porte-parole du Pds, qui demande la démission d’Aliou Sall pour libérer la justice, de rembobiner : « Il y a une collaboration qui a existé entre Amadou Kanouté et Aliou Sall pour une même cause. Quand Macky Sall a été élu en 2012, des personnalités de Petro-Tim rencontraient, trois mois après, Aliou Sall dans une suite du Terrou-Bi. C’est Aliou Sall lui-même qui a facilité la signature des fameux décrets par Macky Sall».

Avec Koaci