“Si mon corps est le temple de Dieu, qui suis-je pour limiter le nombre de personnes qui veulent y entrer ?”; cette artiste choque la toile

Une artiste ivoirienne a choqué la toile avec son point de vue sur la considération du corps de la femme.

Laetitia Ky, une actrice et artiste ivoirienne féministe qui réalise des sculptures à partir de ses cheveux tressés, a déclaré que les femmes sont libres de faire ce qu’elles veulent avec leurs corps, et qu’elles devraient les valoriser, au lieu de les couvrir à cause des préjugés de la société.

“Si mon corps est le temple de Dieu, qui suis-je pour limiter le nombre de personnes qui veulent y entrer ?

C’est une phrase que j’ai vue par hasard sur internet, qui m’a fait rire, mais que j’ai adorée.

L’une des façons les plus efficaces de contrôler la sexualité des femmes, c’est bien de l’amadouer avec des compliments et des honneurs sans fondements pour qu’elle ne se pose pas trop de question sur ses interdictions.

– ‘Tu ne dois pas avoir plusieurs partenaires, car ton corps est le temple de Dieu’.

Celui de l’homme est le temple du Diable ? L’homme n’est pas censé être créature de Dieu et à son image lui aussi ?

– ‘Les femmes sont des jardins sacrés et ne doivent pas laisser quiconque y avoir accès’.

Les hommes sont des parcs publics qui peuvent recevoir tout type de visite ? Les femmes se sentent valorisées par ces compliments stupides, pourtant, ils sont justes là pour nous empêcher de disposer de nos corps comme on le souhaite.

Ils sont là pour aider à justifier les doubles standards ridicules concernant la sexualité. Ils sont là pour justifier la haine qu’on recevra, si par malheur, on ose transgresser les principes de la pureté que seul notre sexe est censé respecter.

Mais ne soyons pas dupes, car au fond, nombreux sont ceux qui ne pensent pas que nos corps sont vraiment sacrés. S’ils le pensaient vraiment, il n’y aurait pas autant de femmes battues, violées, agressées, mutilées et tuées. Nous sommes sacrées et nous sommes des reines seulement quand il s’agit de protéger l’égo masculin. Lol.

Que les femmes définissent de façon personnelle la façon dont elles souhaitent traiter leur corps. Quand on en vient à la sexualité, je n’ai pas de recommandations pour qui que ce soit. Faites ce que vous voulez et protégez-vous physiquement et au-delà. Mais n’ayez jamais honte de vos choix, tant que ceux-ci ne blessent personne”, a posté Laetitia Ky sur sa page Facebook.

Similaires