>

“Si seulement il disait la vérité” : quand un célèbre journaliste critique ouvertement le prince Harry

Partager l'article sur :

À l’instar de Lady Diana, le Prince Harry a l’art de titiller la couronne britannique. En dépit du protocole et de la bienséance qui incombent aux têtes couronnées, le frère de William ne cesse de provoquer ses pairs depuis son exil aux États-Unis qui a fait trembler Buckingham Palace. Et la sortie de ses mémoires le 10 janvier prochain pourrait bien raviver les braises ardentes au sein de la famille… Mais pas seulement ! En effet, les royalistes à l’instar du célèbre journaliste Michael Parkinson ne voient pas d’un très bon œil la publication de l’ouvrage, le plus attendu de l’année 2023.

Si Meghan Markle sait parfaitement jouer avec les médias et tirer la couverture à son avantage, ce n’est pas le cas de son royal époux ! Parmi ses détracteurs, Michael Parkinson a renouvelé son animosité à l’égard du prince. Celui qui recueille les confidences du monde et de la haute société a déjà eu le privilège de s’entretenir avec des membres de la famille royale.

A commencer par la princesse Anne. Plutôt discrète dans la presse, l’unique fille de la reine Elizabeth II et du duc d’Edimbourg avait accordé un entretien exclusif au journaliste, l’occasion pour elle de faire de rares confidences sur sa tentative d’enlèvement survenue six ans plus tôt et sur sa carrière de cavalière olympique. Une foule de personnalités s’est prêtée au jeu des questions / réponses à l’instar de Madonna, Mohamed Ali, David Bowie ou encore Clint Eastwood, ce qui lui a valu le titre prestigieux de commandeur de l’ordre de l’Empire britannique dans les années 2000 par Charles III. Une véritable pointure qui n’a néanmoins pas la langue dans sa poche ! Et ce n’est pas le prince Harry, dans le viseur du présentateur, qui nous dira le contraire !

Alors que le prince Harry planche toujours sur ses mémoires, les critiques de son premier essai sont déjà acerbes et salées… En effet, ses talents de poloïste seraient plus probants que ceux d’écrivain, à en croire les récentes déclarations de Michael Parkinson qui n’a pas mâché ses mots à l’égard du fils cadet de Lady Di et du roi Charles III. Interviewé par le Daily Telegraph pour la sortie de son dernier livre, celui-ci a exprimé le fond de sa pensée sur le projet autobiographique du jeune monarque : “Nous l’attendons avec impatience. Je suis sûr qu’il remportera le prix Pulitzer” a-t-il lâché d’un ton ironique. Si le journaliste s’est montré particulièrement cinglant quant aux prouesses littéraires du duc de Sussex, il ne semble pas plus convaincu par le fond. Selon lui, le frère de William avec qui les relations sont plus tendues que jamais, ferait preuve de faux semblant et ne lui accorde aucun crédit.

Et lorsque son interlocuteur lui demande s’il aurait pu convier le prince dans son talk-show qui fut classé à la huitième place des meilleurs programmes télévisés britanniques par le British Film Institute, Michael Parkinson a répondu sans détour : “Je pense qu’il aurait fait une interview intéressante” avant de préciser “si seulement il disait la vérité”. Ça fait mal !