Somalie : attaque meurtrière des Shebabs à Mogadiscio

Double attentat-suicide hier soir à Mogadiscio. Deux véhicules ont explosé dans la capitale somalienne. Plusieurs terroristes ont investi un bâtiment de la zone et tiennent un siège depuis hier soir.

Somalie : attaque meurtrière des Shebabs à Mogadiscio
Image d’illustration

Les bilans varient. L’agence Reuters parle d’au moins 29 victimes et 80 blessés, quand l’AFP évoque au moins 19 morts et une soixantaine de blessés. L’opération a été revendiquée par les terroristes islamistes shebabs.

Comme d’habitude, beaucoup de gens étaient assis jeudi soir aux terrasses des cafés et restaurants de la rue de l’hôtel Maka al-Mukarama. Une voie très fréquentée de Mogadiscio. Selon un journaliste présent, un vendeur de rue a repéré un véhicule avec ses feux de détresse garé près du bâtiment. « On a pensé qu’il allait sauter. On a commencé à courir et il a explosé », a déclaré le reporter.

Lire aussi Nigeria : vers une dissolution du gouvernement avant le 29 mai prochain

La bombe a laissé un paysage de chaos. La façade de l’hôtel, des commerces, restaurants, véhicules ont été détruits. Le journaliste Mohamed Moalimuu était à l’intérieur du Maka al-Mukarama lors de l’attentat. « Nous avons entendu des coups de feu suivis d’une forte explosion. Tout a été plongé dans le noir. De la fumée épaisse s’échappait et on a vu des corps », a-t-il expliqué, ajoutant avoir été « très chanceux » d’en réchapper.

Une seconde explosion, dans le même quartier, a ensuite été entendue près du carrefour K4. Selon un policier, des terroristes auraient aussi tenté d’attaquer la maison d’un juge située à proximité.

Les shebabs sont finalement entrés dans un bâtiment et ont tenu un siège pendant la nuit et la matinée, repoussant plusieurs attaques des forces de sécurité. Le groupe terroriste a déclaré que sa principale cible était l’hôtel Maka al-Mukarama, souvent fréquenté par des officiels du gouvernement et déjà visé plusieurs fois par les islamistes dans le passé.




Plus d'articles
Donald Trump : Kim Jong Un “a tué son oncle”