Sri Lanka : le port du niqab interdit après les attentats de Pâques

À la suite de la triste attaque terroriste au Sri Lanka, une nouvelle règle a interdit aux gens de porter des vêtements qui couvrent leur visage notamment le niqab.

Suite aux multiples attaques terroristes du dimanche de Pâques, aux explosions et aux tirs qui ont éclaté vendredi, le gouvernement sri-lankais a adopté une loi d’urgence rendant inacceptable le port de vêtements qui dissimulent le visage.

Lire aussi : TIC : voici ce que risque votre smartphone s’il reste exposé au soleil

La nouvelle règle est entrée en vigueur lundi, huit jours après les attentats à la bombe contre des églises et des hôtels qui ont coûté la vie à plus de 250 personnes à plusieurs endroits.

La loi interdisant le voile du visage a été introduite sur ordre du président Maithripala Sirisena, qui a été averti que davantage de militants seraient toujours en fuite malgré les multiples arrestations.

Lire aussi : L’ONU recrute (30 avril 2019)

En plus de l’interdiction du voile facial, un certain nombre d’autres mesures ont été prises pour éviter un autre attentat terroriste. Les messes catholiques ont été interdites pour le moment.

Les catholiques du Sri Lanka ont célébré la messe chez eux hier dans leurs maisons via une émission télévisée alors que les églises de l’île-nation étaient bouleversées par la peur d’attaques militantes.

Avec Afrikmag

Plus d'articles
Ousmane Dembélé : les renseignements qui font saliver le FC Barcelone