La Cour supérieure de Los Angeles a émis un mandat d’arrêt à l’encontre de Keya Morgan. Cet ancien proche du créateur de Spider-Man, décédé en novembre 2018, est suspecté d’avoir séquestré le scénariste américain et de lui avoir soutiré des planches de BD et de l’argent.

Nouvel épisode dans la série judiciaire autour du créateur des super-héros Marvel. Keya Morgan, l’ex-manager de Stan Lee, a été inculpé vendredi pour abus de faiblesse, séquestration, fraude et falsification, a annoncé la Cour supérieure de Los Angeles. Le porte-parole a ajouté qu’un mandat d’arrêt avait été lancé contre Keya Morgan.



Lire aussi : Brexit : Le Royaume-Uni se résigne à adopter un accord d’ici juillet

Une injonction d’éloignement adressée en 2018

Le producteur mais aussi grand collectionneur s’était rapproché de Lee en 2017. Un an plus tard, il était déjà accusé de profiter de la faiblesse physique et mentale du vieil homme. L’avocat de Stan Lee, engagé par sa fille unique, J.C. Lee, avait obtenu une injonction d’éloignement.

L’homme de 43 ans aurait notamment tenté de couper Stan Lee de sa famille en installant une équipe de sécurité chez lui qui l’empêcherait de se déplacer librement. Selon Variety, Keya Morgan aurait détourné 5 millions de dollars, notamment en planches de BD et en espèces. Des accusations vivement rejetées par l’intéressé. Mais certains évoquent une manipulation au sein de la propre famille du scénariste. En juin 2018, Stan Lee avait publié une vidéo sur le réseau social Twitter, affirmant sa pleine confiance envers Keya Morgan, son seul et unique partenaire de travail.

Lire aussi : Voici ce que prévoit Facebook pour limiter la diffusion en direct d’images terroristes

Co-créateur de Spider-Man, Iron Man, Hulk et des dizaines d’autres super-héros de Marvel, Stan Lee avait aussi eu affaire à la justice après une plainte d’agression sexuelle. Il est décédé en novembre 2018 à l’âge de 95 ans. Spécialiste des caméos, le «saint patron» des super-héros a fait sa dernière apparition dans Avengers: Endgame, la dernière création à l’affiche des studios Marvel.

Avec Le Figaro