Star : Aya Nakamura placée en garde à vue !

En mars 2019,  dans une photo postée sur son compte Instagram puis effacée, Aya Nakamura a révélé un visage tuméfié et un oeil au beurre noir. Dans des échanges avec le blogueur aquababe, elle stipulera qu’il s’agissait bien de coups portés par Niska avec qui elle était en couple.

 L’affaire fera grand bruit dans la presse, et le couple se séparera finalement après avoir scellé son union autour d’un titre featuring “Sucette” et dont les paroles (“projet parti en sucette”, ndlr) se faisaient presque annonciatrices de la fin de cette idylle. Le clip du morceau ne verra lui jamais le jour.

Son idylle avec Niska étant ainsi achevée, la chanteuse française d’origine malienne a retrouvé l’amour aux côtés de Vladimir Boudnikoff, son nouveau compagnon, avec qui, elle a récemment eu un enfant. Mais là aussi, Aya se fait toujours suivre par ses vieux démons et vient d’être placée en garde à vue, tout comme son conjoint, pour des faits de violences conjugales réciproques.

En effet, selon des sources concordantes de TF1, Aya et son compagnon, le producteur Vladimir Boudnikoff, auraient été placés en garde à vue, samedi 6 août 2022, au commissariat de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), sur la base de “violences réciproques sur conjoint”, pour des faits qui se seraient déroulés dans leur résidence.

Après plusieurs heures à répondre aux questions des enquêteurs, l’interprète de “Djadja” et son conjoint sont ressortis avec une convocation judiciaire. Le couple sera jugé en novembre prochain devant le tribunal correctionnel de Bobigny pour des faits de violences par conjoint ayant entrainé une incapacité totale de travail inférieure à huit jours.

Similaires