Inaugurée il y a quelques mois par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, l’entreprise Steel Cube Togo s’est officiellement lancée dans le recyclage des ferreux récupérés surplace ou encore localement.

Au Togo, le secteur auto-moto ou celui de l’électroménager a toujours connu des limites à cause du manque de structures capables de recycler et d’exploiter les métaux ferreux. Désormais, plus de difficultés pour ces entreprises, grâce à l’initiative de Steel Cube Togo.



Lire aussi : Togo : le respect des droits de l’Homme au cœur d’un débat entre forces de l’ordre et acteurs civils

Selon nos confrères de Togo matin, l’entreprise veut produire plus de 30 000 tonnes de barres et baguettes par jour avec 150 tonnes de ferraille récupérées au quotidien au Togo. 

La construction de cette usine a nécessité un investissement de 4.100.000.000 de francs CFA assuré par des capitaux indiens. Elle va générer 400 emplois directs et plus de 500 indirects. 30 % de fer produit seront vendus sur le plan national, et 70 % à l’étranger.

Lire aussi : La Tanzanie décide vendre 10 % de ses crocodiles, les raisons

Inaugurée en avril 2019, cette usine créée, correspond à la stratégie contenue dans le Plan national de Développement (PND) qui privilégie la transformation et l’industrialisation au Togo. L’usine de production de fer à béton Steel Cube Togo est située à l’entrée sud de la ville de Kara.