Suisse / corruption : condamnation du milliardaire franco-israélien Beny Steinmetz

Ce vendredi 22 janvier, la justice genevoise a condamné Beny Steinmetz le magnat des mines, âgé de 64 ans, à cinq ans de prison ferme dans un dossier de permis miniers après six ans d’enquête sur trois continents.

Une affaire de corruption et d’enrichissement à plusieurs milliards de dollars qui en révèle grandement sur les activités opaques des tycoons occidentaux en Afrique. Et où, pour la première fois, les possibles responsables d’un réseau de grande corruption internationale sont mis en lumière.

M. Steinmetz a été jugé pour « corruption d’agents publics » Guinéens. La Suisse l’a accusé, d’avoir versé ou fait verser des pots-de-vin lors de l’attribution de licences minières en Guinée, entre 2005 et 2010.

Des pots-de-vin d’un montant de 10 millions de dollars dont 1,5 million aurait été versé à la quatrième épouse de l’ancien président guinéen pour ses bons offices auprès de son mari en vue d’évincer un concurrent [Rio Tinto] et faire accorder au BSGR des concessions minières dans la région du Simandou en Guinée.




Plus d'articles
L’ancien président ghanéen John Mahama nommé Haut représentant de l’UA en Somalie