Supercoupe d’Espagne : Piqué met en garde le Real Madrid avant le clasico

Gérard Piqué s’est prononcé sur le clasico qui va avoir lieu mercredi prochain dans le cadre de la demi-finale de la Supercoupe d’Espagne. Une occasion pour lui de réagir par rapport à la forme de son adversaire dans #Vamos, mais aussi celle du FC Barcelone qui arrive bien déterminée pour le match.

En effet, au cours de son entretien, Gérard Piqué a d’abord énuméré les forces du Real Madrid : « Ils gardent la base qui leur a donné beaucoup de succès dans le passé. Au milieu de terrain, Casemiro, Kroos et Modric se connaissent très bien et leurs performances ces dernières années ont été très élevées. Devant, ils ont Benzema et Vinicius, qui sont à un niveau superlatif tant au niveau des buts que du jeu.

Derrière, c’est une équipe qui se replie bien, qui se sent à l’aise sans le ballon et qui base tout sur les transitions de Vinicius ou sur les milieux de terrain qui s’enchaînent pour que Benzema puisse en profiter. C’est la même base qu’il y a quelques années, c’est une équipe que nous connaissons très bien, nous savons qu’ils ont un haut niveau, mais nous pouvons leur faire mal ».

Il s’est ensuite prononcé sur le premier Clasico de la saison perdu au Camp Nou : « Pour moi, c’est injuste qu’ils aient pris les trois points au Camp Nou. Il y en a eu un de Dest à 0-0, qui aurait pu changer le jeu. Ils ont marqué le premier but quand ils sont entrés en jeu. Nous n’étions pas dans le même état d’esprit que maintenant, nous étions un peu moins bien. Notre force a changé par rapport à ce match et nous espérons en tirer parti », rapporte To Foot.

Il va aussi se prononcer sur l’élan du Barça : « Dans la situation dans laquelle nous sommes, chaque victoire te renforce beaucoup. Et si nous gagnons le titre, cela te donne de la confiance pour les mois à venir, cela te fait grandir en tant qu’équipe ».

Il va finir par se prononcer sur le format actuel de la Supercoupe : « Le format actuel est plus compliqué, il donne à chacun plus d’options pour la gagner, un seul match avec des demi-finales, et encore plus dans le football d’aujourd’hui, car les participants sont d’un très haut niveau. Il y a deux matchs très équilibrés et beaucoup de travail, normalement 50-50 ».

Similaires