>

Superliga : Al Khelaïfi s’en prend de nouveau à Pérez et envoie un message au Barça et à la Juve reversés en Europa

Partager l'article sur :

Malgré tout ce qui se trame en coulisse et se dit, Florentino Pérez est resté ferme à tout moment et est confiant dans la réalisation du projet. C’est pourquoi cette semaine, une réunion a eu lieu entre la société A22, chargée de promouvoir la Superliga, et l’UEFA, ainsi que les plus importants représentants des ligues nationales, dont le président de La Liga, Javier Tebas. L’UEFA, malgré la réunion, a une fois de plus clairement exprimé son opposition à la Superliga. Et parmi les personnes présentes, Nasser Al Khelaifi, président du PSG et de l’ECA, qui n’a pas hésité à réitérer son opposition au projet.

« Malheureusement, comme nous l’avons vu hier lors de notre réunion avec A22, peut-être que cela deviendra A23 ou A24, une nouvelle marque chaque année. Je suis triste pour eux, car ils ont montré hier qu’ils ne comprennent pas le football et son écosystème » a déclaré Al Khelaifi qui a voulu répondre aux propos de Florentino Pérez, qui a affirmé « qu’avec le modèle UEFA, Nadal et Federer ne se seraient affrontés que deux fois ».

« Pour Nadal et Federer, chaque match était important, quel que soit le classement qu’ils affrontaient. Ils n’ont jamais réclamé une ligue fermée des meilleurs joueurs. Ils ont défendu la famille du tennis. S’il vous plaît, n’utilisez pas leurs grands noms pour justifier vos échecs », a déclaré le président du PSG avec force.

Par ailleurs, il a aussi essayé de mettre en avant ce que pensent les fans des clubs qui ont assisté à la réunion : « Lors de la réunion d’hier, la voix des groupes de supporters a été entendue haut et fort. Ils ont parlé avec leur cœur. L’intérêt personnel n’a pas sa place dans le football. Et je suis tout à fait d’accord ». Pour finir, il a laissé un message adressé, avant tout, au Barça et à la Juventus, les deux équipes qui mènent le projet avec le Real Madrid : « On dit que la Ligue des champions n’est pas assez compétitive. Mais beaucoup de grands clubs ne se sont pas qualifiés pour la phase de groupe… », rapporte Tofoot.