Jeudi dernier, dans un discours prononcé dans le cadre d’un meeting électoral, à Toledo dans l’Ohio, Donald Trump a subtilement laissé entendre que le prix Nobel de la paix décerné au Premier ministre Éthiopien lui revenait de droit.

Éthiopie : tensions entre Abiy Ahmed et le comité du Nobel

“Je vais vous parler du prix Nobel de la paix. J’ai conclu un marché, j’ai sauvé un pays. Et je viens d’apprendre que le chef de ce pays va recevoir le prix Nobel de la paix pour avoir sauvé le pays”, a déclaré le président américain.

Abiy Ahmed avait eu ce prix en 2019 pour avoir signé l’accord de paix qui a mis fin à l’état de guerre avec l’Erythrée.

Deux Américains et un Britannique récompensés du prix Nobel de médecine

“Je ne travaille pas pour le prix, je travaille pour la paix, une chose très importante pour notre région”, telle est la réponse de l’Éthiopien à une question d’un journaliste à Pretoria.

Il a aussi confié ignorer les « critères » et « la manière dont le Comité Nobel sélectionne un individu pour le prix » et que l’Américain n’avait qu’à aller se plaindre plutôt à Oslo.