Suspension du vaccin AstraZeneca : l’OMS brise le silence

Le vaccin anglo-suédois AstraZeneca n’est plus utilisé en Bulgarie, au Danemark, en Islande et en Norvège. Tous ces pays ne font plus usage de la solution par simple principe de « précaution ». En effet, le Danemark via son Agence nationale de santé dit avoir pris cette décision parce que des « cas graves de formation de caillots sanguins (ont été constatés) chez des personnes vaccinées ». 

Le pays est le premier à mettre un terme provisoire à l’utilisation du vaccin. En Autriche, également, une infirmière est morte après de ” graves troubles de coagulation”. Elle s’était fait vacciner quelques jours seulement avant de passer de vie à trépas.

Malgré ses constats, l’Agence nationale danoise de la santé n’a pas affirmé que le vaccin AstraZeneca avait un lien avec la formation de caillots sanguins. Sur ce point, l’Organisation mondiale de la santé est sur la même longueur d’onde que le Danemark. On ne peut tirer pour l’heure des conclusions. La porte-parole de l’Organisation onusienne Margaret Harris a assuré lors d’une conférence de presse des Nations Unies à Genève que les experts prenaient au sérieux les informations sur les caillots sanguins.

Il n’y a aucune indication qui interdit leur utilisation

« Nous devons toujours nous assurer que nous étudions toutes les alertes de sécurité quand nous distribuons des vaccins et nous devons les passer en revue, mais il n’y a aucune indication de ne pas l’utiliser », a fait savoir la porte-parole de l’OMS. Donc, pour Margaret Harris qui s’exprimait à la faveur de la conférence de presse à Genève, il faut continuer par utiliser le vaccin. Du côté du laboratoire AstraZenena, on ne nourrit visiblement aucune crainte concernant le vaccin. Il est « sûr » et « efficace » ont affirmé hier jeudi la société anglo-suédoise et le gouvernement britannique.

Avec lanouvelletribune.info

Plan Togo Sommet

Phone Promo TG

Performances Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Le Togo lance un site internet consacré aux investissements dans le pays