Selon certaines informations, le ministère gabonais de la justice a suspendu le président de la cour d’appel, Paulette Ayo Mba, celle qui devait statuer sur une affaire relative à l’état de santé du président Ali Bongo.

Aucune raison officielle n’a été donnée sur cette suspension, nous apprend bbc.com



Mme Paulette Ayo Mba devait juger le 26 Août un appel interjeté par des groupes d’opposition demandant à un expert médical d’évaluer si Bongo est apte à exercer ses fonctions suite à son accident vasculaire cérébral d’octobre dernier.

Lire aussi: La Tanzanie décide vendre 10 % de ses crocodiles, les raisons

En mai, une haute cour a rejeté l’affaire en déclarant que seul le gouvernement ou les deux chambres du Parlement avaient le pouvoir de saisir la Cour constitutionnelle à ce sujet.

L’administration de Bongo s’est montrée intolérante à l’égard des spéculations sur la santé du chef d’Etat.

Plusieurs responsables de l’opposition et des hommes de médias ont été censurés pour avoir soulevé des questions sur la capacité de Bongo à diriger le pays.

Le président a été vu pour la dernière fois en public le 17 août alors que le pays célébrait la fête de l’indépendance.