Lundi, la firme de Mark Zuckerberg a annoncé le rachat de «CTRL Labs» pour une somme entre 500 millions et un milliard de dollars. Il s’agirait de l’une des plus grosses acquisitions de son histoire.


Lire aussi : Top 10 des ‘soft skills’ en entreprise, selon les cadres

Alors que Facebook est visé par deux enquêtes pour soupçons de pratiques anticoncurrentielles, la firme continue d’étendre son empire. «CTRL Labs» est une start-up qui développe une technologie capable d’exploiter les signaux du cerveau pour contrôler des ordinateurs.

Plusieurs médias américains parlent d’un contrat entre 500 millions et un milliard de dollars. Mais sur CNBC, un porte-parole de Facebook a évoqué une somme «en dessous du milliard de dollars». C’est Andrew Bosworth, en charge de la réalité augmentée et virtuelle pour la firme de Mark Zuckerberg, qui a publié l’information, dans un message sur le réseau social.

«Des technologies [comme celles de CTRL Labs] ont le potentiel d’ouvrir de nouvelles possibilités créatives» a-t-il indiqué. Les membres de la start-up rejoindront le Facebook Reality Labs, dirigé par Andrew Bosworth.

Lire aussi : 10 signes qui montrent que vous êtes plus intelligent que vous ne le pensez

Le produit de CTRL Labs est un bracelet fixé autour du bras, qui analyse les activités du cerveau grâce à des électrodes capables d’en mesurer les impulsions électriques. Il permet de prédire les mouvements d’une personne avant que ces derniers soient effectués, en analysant l’intention mentale d’une personne. Le mouvement est ainsi retranscrit directement dans une interface informatique, avant même que l’utilisateur ne bouge le petit doigt. Le bracelet n’est pour le moment pas commercialisé. La start-up propose néanmoins à certaines entreprises d’y accéder en avant-première, afin qu’elles développent leurs propres projets basés sur le produit.