Tech : Whatsapp va exclure certains de ses utilisateurs

L’application de messagerie instantanée du géant des réseaux sociaux Facebook prépare un changement dans l’utilisation des données qu’il collecte chez ses utilisateurs. Selon les informations, elle pourrait dès le mois prochain …et les récalcitrants seront exclus de la plateforme.

Ces dernières heures, certains utilisateurs ont en effet reçu des alertes sur WhatsApp les invitant à accepter de nouvelles conditions d’utilisation évoquant l’accès à WhatsApp par les entreprises pour échanger avec leurs clients et une alliance avec Facebook.

La mise à jour concerne tous les pays du monde, dont la France, a confirmé Facebook, la maison-mère.

Dorénavant, tous les utilisateurs devront accepter que WhatsApp partage avec Facebook, Messenger ou Instagram (filiales de Facebook) leur numéro de téléphone, des données sur leurs transactions, ou encore leur adresse IP (pouvant être utilisée pour les localiser).

Les informations que nous partageons avec les autres entités Facebook incluent les informations d’enregistrement de votre compte (comme votre numéro de téléphone), les données de transactions, des informations liées (sic) à des services, des informations sur la façon dont vous interagissez avec d’autres, y compris des entreprises, lorsque vous utilisez nos services, les informations sur votre appareil mobile, votre adresse IP”, précise ainsi WhatsApp dans sa foire aux questions.

Jusqu’alors, les utilisateurs de WhatsApp avaient le choix de ne pas partager leurs informations avec les autres entités de Facebook, en vertu de la précédente version de la politique de confidentialité du service. Une possibilité de refus qui a désormais disparu.

Pour Facebook, cette évolution est capitale. A la différence de ses plateformes Facebook et Instagram, qui tirent leurs revenus de la publicité ciblée, WhatsApp ne gagne que très peu d’argent, notamment en raison de son caractère chiffré.

Dans le but d’en faire un actif rentable, Facebook entend désormais utiliser WhatsApp comme une interface à destination des entreprises, susceptibles de payer pour communiquer avec leurs clients, par exemple dans le cadre d’un service après-vente.

Avec cette nouvelle mise à jour, l’entreprise de Mark Zuckerberg peut ainsi développer une offre globale, en prenant en charge la publicité pour un produit (sur Facebook ou Instagram) et en proposant aux annonceurs l’utilisation de WhatsApp comme interface de suivi et de relation client.

Autre fait remarquable dans cette nouvelle marche, la phrase “le respect de votre confidentialité est ancré dans notre ADN”, inscrite en tête de la page dédiée à la politique de confidentialité de WhatsApp, a désormais été retirée.

Plus d'articles
Ghana : rentré par effraction dans une maison de Dieu, ce voleur reste coincé en sortant