in ,

Telepath : un des premiers investisseurs de Facebook crée un réseau social « humaniste » 

Le jeudi 24 septembre, Marc Bodnick, un des premiers investisseurs de Facebook lance le réseau social : Telepath. L’application qui recommande d’être « gentil », veut focaliser l’attention sur la discussion entre personnes réelles et n’autorisera pas les entreprises et organisations à s’inscrire.  

La plateforme a encore un nombre limité de personnes. Elle veut tenter de rendre plus « humanistes » les réseaux sociaux afin de les sortir des travers de la désinformation et de la toxicité que l’on connaît. Une quête de l’alternative en ligne où bon nombre de ses prédécesseurs ont échoué.

Marc considère que les gens « abandonnent les plateformes traditionnelles » à cause des discours de haine, de la toxicité ou de la désinformation. « Elles promettent la méchanceté en récompensant le conflit et l’hostilité, en distribuant l’information rapidement et en promouvant par le biais de l’algorithme la polarisation [des sujets] » note-t-il.

« Nous ne nous focalisons pas vraiment sur le cas TikTok, les personnes partageant des vidéos ou celles partageant des photos. Nous nous focalisons sur des conversations longues entre personnes qui partagent les mêmes intérêts et ne se connaissaient pas entre eux avant », ajoute-t-il.

Telepath a été lancé dans un secret relatif jeudi 24 septembre. Seuls quelques privilégiés, issus du monde de la Silicon Valley, ont accès à sa version bêta, sur invitation. Ce qui distingue véritablement le site, c’est visiblement sa modération qualifiée « d’agressive ». Les modérateurs de Telepath n’hésitent visiblement pas à fermer des threads et à dire « à ses utilisateurs comment agir ». Les deux maîtres-mots de l’application : « Sois gentil et civil ».




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Etats-Unis : fusillade en pleine négociation ; plusieurs victimes

Will Smith : sa fille Willow réagit sur la liaison de sa mère