in ,

TIC : Apple annonce la fin d’iTunes ce lundi 3 juin

Trois nouvelles applications autonomes de musique, télévision et podcast seraient dévoilées lors de la conférence développeurs d’Apple, rendant l’existence d’iTunes superflue.

L’application multimédia iTunes devrait être enterrée ce soir lors de la WWDC. Elle pourrait disparaître peu après la conférence, d’après les informations de Bloomberg. Trois nouvelles applications dédiées à la musique, à la télévision et au podcast seraient présentées.

Lire aussi : Algérie : la Cour constitutionnelle reporte l’élection présidentielle

iTunes disparaît des réseaux sociaux

Ce n’est pas la première fois que l’on entend parler de la mort d’iTunes. La semaine dernière, des images des applications Musique et TV venaient confirmer les rumeurs en montrant à quoi allaient ressembler les successeurs de la célèbre application.

Ce week-end, certains utilisateurs ont d’ailleurs remarqué qu’Apple éliminait petit à petit la marque iTunes des réseaux sociaux, en la remplaçant par Apple TV sur Instagram ou Facebook par exemple.

iTunes a accompagné l’adoption du MP3

Aujourd’hui, iTunes est un logiciel un peu trop polyvalent. En plus de servir à écouter ou acheter de la musique, il permet de télécharger des livres, des podcasts, des séries, des films, de synchroniser un appareil et d’installer des mises à jour. En plus de ça, iTunes accueille depuis 2015 le service Apple Music, en complément de l’iTunes Store. Cela fait donc beaucoup de choses pour un seul logiciel…

Lire aussi : Gabon : le cadeau du Réal Madrid au président Ali Bongo

iTunes avait été dévoilé par Steve Jobs en 2001 lors de la MacWorld Expo. Le logiciel est sorti juste avant le lancement de l’iPod. A l’origine, il devait surtout faire office de jukebox numérique et accompagner le passage des utilisateurs au MP3.

Avec 01 Net



L’Australie, la Corée du Sud, l’Indonésie et plusieurs autres pays interdisent les Boeing 737 MAX 8 dans leur espace aérien

Boeing : La compagnie signale un défaut sur le 737 dont des MAX

Togo : les ingénieurs s’approprient le PND