>

(Vidéos) TIC et liberté d’expression : Amnesty international Togo lance des outils à l’endroit des jeunes

Partager l'article sur :

La section togolaise d’Amnesty international a procédé ce jeudi 17 novembre au lancement de deux (2) dessins animés pour sensibiliser et informer les internautes et les jeunes, en particulier sur comment ils doivent utiliser de façon responsable les réseaux et médias sociaux.

« Internet n’oublie pas !, c’est le titre d’un des dessins animés, mais c’est en même temps une réalité que nos jeunes ne savent pas malheureusement. Ils publient tout et n’importe quoi au nom de la liberté d’expression. Nous pensons qu’il est important de leur rappeler les bons réflexes à avoir dans la diffusion de leurs données personnelles, la diffusion des images des autres et aussi la publication des fausses nouvelles » a indiqué Aimé ADI le directeur d’Amnesty international au Togo.

Amnesty international

Ces outils numériques sont lancés dans le cadre du projet « Web activistes engagés : l’éducation aux droits humains pour un militantisme numérique responsable » avec le soutien de la République Fédérale d’Allemagne à travers sa représentation à Lomé.

Amnesty international
dessin animé Amnesty international

Le projet et ses activités vont permettre de renforcer les capacités pédagogiques des écoles amies des droits humains, de former les élèves pour qu’ils soient des utilisateurs responsables des technologies de l’information et de la communication (TIC) et qu’ils portent ces valeurs dans leurs engagements pour la promotion des droits humains auprès de leurs pairs.

Ces dessins animés sont par ailleurs traduits en Ewé et en Kabyè pour toucher le maximum de jeunes et adolescents qui font preuve de peu de discernement dans l’utilisation des réseaux sociaux. Ils sont disponibles sur les réseaux et médias sociaux d’Amnesty International Togo (Amnesty Togo) et seront diffusés dans les chaines de télévision locales.

L’Éducation aux Droits de l’Homme (EDH) est un processus d’apprentissage qui permet d’acquérir les connaissances, les valeurs et les compétences requises en matière de droits humains dont l’objectif est de développer une approche culturelle des droits humains.

Ce type d’apprentissage permet aux apprenants d’examiner leurs expériences du point de vue des droits de l’homme, ce qui leur permet d’intégrer ces concepts dans leurs valeurs et leur prise de décision.

C’est aussi un moyen de responsabiliser les gens afin qu’ils puissent créer des compétences et des comportements qui favoriseraient la dignité et l’égalité au sein de la communauté et dans la société.

Au Togo, le programme d’éducation aux droits humains d’Amnesty international comporte plusieurs volets dont l’animation des clubs EDH dans les écoles.

La section togolaise dispose dans ce sens d’une soixantaine de clubs repartis sur toute l’étendue du territoire. Regardez l’une des vidéos ci-dessous. Cliquez ici pour voir l’autre vidéo.