WhatsApp a admis qu’une faille de sécurité de son application de messagerie avait permis d’espionner le smartphone de certains utilisateurs. Pas étonnant selon un cofondateur de Telegram, pour qui le service racheté par Facebook n’a jamais été sécurisé.

Nous vous rapportions le 14 mai 2019 que vous deviez vite mettre à jour votre application WhatsApp car celle-ci était victime d’une faille de sécurité. Elle permettait à un pirate d’injecter des malwares à distance sur des smartphones Android et iOS. Un spyware répondant au nom de Pegasus a notamment été repéré et aurait servi à espionner les smartphones de militants des droits de l’homme.

Lire aussi : Organisations internationales : L’ANPE recrute pour ces 36 postes (16 mai 2019)

Telegram plus sécurisé que WhatsApp ?

Une mauvaise publicité sur laquelle n’hésite pas à surfer Pavel Dourov, cofondateur de l’application de messagerie instantanée concurrente Telegram. Cette dernière est réputée pour être particulièrement fiable et sécurisée. Ce qui ne serait pas le cas de WhatsApp selon Dourov. « L’histoire de WhatsApp est récurrente: du chiffrage inexistant de ses débuts à une succession de problèmes de sécurité étrangement adaptés à la surveillance », dénonce-t-il via un billet publié sur sa chaîne Telegram et repéré par l’AFP.

L’ANPE recrute (16 mai 2019)

Dans ce texte au titre explicite (« Pourquoi WhatsApp ne sera jamais sécurisé »), il assure qu’il n’y a « pas eu un seul jour en dix ans d’existence de WhatsApp où ce service a été sûr ». Et fait savoir que Facebook n’a aucune intention de corriger le tir, notamment car il ne souhaite pas se mettre les autorités à dos. Pour rappel, Facebook devrait à terme fusionner les messageries de WhatsApp, Instagram et Messenger. Un projet dont on ne connaît pas encore les conséquences en termes de sécurité. Il est bien sûr dans l’intérêt de Dourov de taper sur WhatsApp : Telegram avait gagné des millions d’utilisateurs lors d’une panne Facebook mondiale. Il sait donc que son application est une alternative privilégiée pour les utilisateurs qui quittent Messenger ou WhatsApp.

Avec Phonandroid