in

Tina Glamour : «si je pouvais donner ma vie pour que mon fils revienne…»

“6 mois après le décès de votre fils DJ Arafat, avez-vous réussi à surmonter le choc ? Non, c’est la vie !”. La douleur qui étreint Tina Glamour est restée intacte depuis le 12 août 2019, jour du décès du Daïshikan.

Daishi Junior : empoisonné, voici comment se porte le sosie de Dj Arafat

 

 

Cet enfant était spécial pour elle parce qu’il était son fils unique. “Il n’y a pas d’autre enfant qui puisse remplacer Ange Didier (DJ Arafat)” déclare Logbo Valentine (vrai nom de Tina Glamour).
« Jusqu’aujourd’hui, je ne crois pas. Il y a des moments où je suis chez moi et je me dis : « mais Ange Didier, tu m’as fait ça ? Tu es parti vraiment ?» A 33 ans, c’est trop tôt ! C’est une partie de moi qui est morte, une moitié… »

Côte d’Ivoire / Élection à la FIF : le président sortant se retire ; Didier Drogba en pole position

 

 

Cette douleur continue d’être insurmontable pour cette mère « Mon cœur est déchiré. C’est plus que la douleur de l’enfantement, c’est plus qu’une séparation. La douleur de perdre l’enfant que toi-même, tu fabriques, que tu gardes neuf mois durant… C’est l’enfant qui enterre ses parents hein ! Ange Didier ne devait pas me faire ça ! Il n’y a que la prière pour me consoler. Un être humain ne peut pas me consoler. »

 

L’ONU recrute (11 janvier 2019)

Les curieuses fonctionnalités de ce smartphone spécial pour les adolescents

Coronavirus/Italie : une dizaine de villes ferment des lieux publics