Titanic : comment Kate Winslet a brisé la glace avec Leonardo DiCaprio

En juillet 1996, James Cameron débute la réalisation d’un film sur les dernières heures du paquebot mythique, à travers l’histoire d’amour de deux passagers.

Les abysses comme prélude

Lors de ses recherches pour le tournage de son film « sous-marin » Abyss (1989), James Cameron avait été fasciné par les technologies utilisées pour filmer l’épave du Titanic. “Je me suis demandé si on ne pourrait pas intégrer, dans un film, ce que l’on sait maintenant de ce qui s’est passé cette nuit-là, et créer une histoire qui ferait des allers et retours entre le présent et le passé, explique-t-il. J’avais aussi envie de raconter une histoire d’amour.”

Briser la glace

La première séquence tournée par James Cameron fut celle de Rose, interprétée par Kate Winslet, allongée nue sur un sofa, posant pour Jack, qui réalise son portrait. Bien qu’intimidée à l’idée de devoir faire cette scène, Kate Winslet n’a pourtant pas hésité à se déshabiller devant son partenaire, Leonardo DiCaprio… médusé. En quelques secondes, l’actrice a ainsi brisé la glace. Mais au moment de tourner la scène, l’acteur, troublé, n’a pu s’empêcher de bafouiller. “Allongez-vous sur le lit… heu, je veux dire le sofa…”, lance-t-il. Un petit « couac » très naturel, que Cameron a gardé au montage.

Une réplique devenue culte

“I’m the king of the world !” (« Je suis le roi du monde ! ») Cette phrase, lancée par Jack (Leonardo DiCaprio) depuis la proue du navire, ne figurait pas dans les dialogues du scénario. “J’étais dans la nacelle d’une grue. On était en train de perdre la lumière et on avait essayé différentes répliques, mais sans réel succès, et je commençais à être à court d’idées, confie James Cameron. Alors j’ai dit, dans l’oreille de Leonardo : “Tu n’as qu’à dire : Je suis le roi du monde !, en ouvrant grand les bras, dans l’excitation du moment, tu profites de l’instant et tu le vis à fond.” Le résultat ? Une réplique entrée dans les mémoires.

Céline Dion, l’invitée surprise

Difficile de croire que James Cameron ne voulait pas d’une chanson pour le générique. Et pourtant… C’est James Horner, le compositeur de la bande originale, qui contacte secrètement Will Jennings pour en écrire les paroles. Il veut alors les faire chanter par la star du moment : Céline Dion. Mais cette dernière refuse, avant de se laisser convaincre par René Angelil, son mari. Peu en forme le jour de l’enregistrement, la chanteuse ne réalisera qu’une seule prise. Vendue à 18 millions d’exemplaires, My Heart Will Go On reste la chanson la plus diffusée de tous les temps à la radio et à la télévision, raflant également, au passage, l’Oscar de la Meilleure chanson originale en 1998.

Reconstitution titanesque

Le tournage s’est surtout déroulé à Rosarito Beach, au Mexique, et a duré 160 jours, entre juillet 1996 et mars 1997. Le mythique paquebot a été recréé presque à l’identique et certains objets, comme les canots de sauvetage ou les moquettes de la salle à manger, ont été reconstitués par la compagnie qui s’était occupée de ceux du Titanic original. Un studio avec un bassin de plus de 2,5 hectares, contenant 65 millions de litres d’eau, a aussi été construit.

Avec Télé7

Plus d'articles
Lancement du programme de bourse 2019-2020 de maîtrise et de doctorat de l’Université des sciences et techniques King Abdullah