Les faits divers dans lesquels les Nigérians résidant au Togo font la une ne manquent pas ces derniers temps. Après le lynchage malheureux subi par cinq (5) ressortissants du pays du président Buhari la semaine dernière à Hédzranawoé, onze (11) autres viennent d’être épinglés pour des faits d’escroquerie dans le même quartier.

En effet, au cours d’un point de presse cette semaine, la police togolaise a présenté 11 Nigérians présumés auteurs d’escroquerie et de cybercriminalité opérant sur le territoire togolais et résidant au quartier Hédzranawoé à Lomé.



Lire aussi : Togo / Port Autonome de Lomé : nouvelle distinction pour Fogan Adegnon

Le filet a été mis sur ce réseau le jeudi 20 juin dernier au cours d’une opération des enquêteurs de la police judiciaire à la suite de plusieurs plaintes.

« Ces cyber-escrocs usent de toutes sortent d’arnaque et subterfuge pour extorquer aux citoyens des sommes d’argent », a indiqué l’Officier de police judiciaire Bakoma Pitéléba.

Lire aussi : Un dragueur frappe violemment une fille qui refusait d’aller ‘se reposer’ après avoir mangé le spaghetti et le poulet au resto

« La descente de la police a permis de réunir et de saisir 17 ordinateurs portables, 8 téléphones portables, 4 clés usb, 9 cartes Sim Moov, 6 cartes SIM Togocel, 2 cartes SIM de réseau Glo du Ghana, une liste de contacts et du cannabis ».

Il est à noter qu’au cours de cette séance avec les hommes de médias, un autre réseau formé de 5 voleurs d’engins et receleurs et qui opère dans la ville de Lomé et ses environs a été également été présenté.

Lire aussi : Lynchage de Nigérians à Hédzranawoé : l’Ambassadeur du Togo au Nigeria convoqué

Ces 16 malfaiteurs seront présentés dans les prochains jours aux autorités judiciaires pour répondre de leurs actes.