L’édition 2019 du concours ‘Meilleur jeunes entrepreneurs’ a connu son apothéose ce vendredi 5 juillet 2019.

Lauréat 1er prix de la catégorie des Très petites entreprises

C’est au cours d’une soirée de dîner organisée dans la salle des banquets de la présidence de la République, en présence d’éminentes personnalités, que les lauréats ont été dévoilés.



Lire aussi : Togo : braquage à Lomé ce vendredi 5 juillet 2019 ; des millions emportés

Ils sont au total douze (12) meilleurs jeunes entrepreneurs venus de tous horizons et de divers domaines à être primés dans trois (3) catégories notamment les très petites entreprises, les PME et les entrepreneurs confirmés.

Lauréat 1er prix (D) de la catégorie des PME

Sept (7) jeunes entrepreneurs ont été récompensés dans la catégorie des très petites entreprises, trois (3) dans la catégorie des Petites et Moyennes Entreprises (PME) et deux (2) ont reçu le prix des ‘entrepreneurs confirmés’. On note également des prix d’engagement qui ont été remis à 10 jeunes entrepreneurs pour leur dévouement à la cause noble de l’entrepreneuriat.

Lauréat 1er prix (G) de la catégorie des Entrepreneurs confirmés

Au cours de la soirée, riche en son et en couleurs, Madame Reckya Madougou, Conseillère spéciale du Chef de l’Etat, est revenue sur le rôle du secteur privé dans la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND) lancé en mars dernier par le président Faure Gnassingbé.

Lire aussi : Togo : Lomé Container Terminal recrute pour ces 11 postes (5 juillet 2019)

Madame Reckya Madougou

Elle a saisi l’occasion pendant sa communication, à inciter les jeunes entrepreneurs à “chercher les orientations stratégiques inhérentes aux axes du PND, à se situer par rapport à ces axes, à se positionner, se greffer sur les projets prioritaires de ces axes”.

Pour cette dernière, le PND présente beaucoup d’atouts pour les jeunes et leur implication et appropriation contribueront à atteindre les missions assignées.

Madame Kpemissi Solim

Les 12 meilleurs jeunes entrepreneurs récompensés au cours de cette 3ème édition du concours, n’ont pas hésité de manifester leur reconnaissance aux initiateurs de ce projet et surtout au Gouvernement togolais.

« Aujourd’hui, nous relevons le défi de la création d’emplois et de richesse, des axes qui constituent un socle pour la construction de notre nation. Nous sommes pleinement engagés à œuvrer dans cette dynamique pour continuer à faire du Togo, l’or de l’humanité (…) Loin d’être des lauriers sur lesquels dormir, ces distinctions que nous venons de recevoir nous encouragent à chercher et de trouver les meilleures stratégies en vue de faire croître nos entreprises respectives », a confié Madame Kpemissi Solim, promotrice de la société Never Die, porte-parole des lauréats.

Lire aussi : Togo/CEPD 2019 : les résultats déjà disponibles sur mobile, voici comment consulter votre résultat

M. Yves Badohu

Pour le Vice-président du Conseil national du Patronat, il y a de quoi espérer de la jeunesse togolaise. « Il existe dans cette salle, des futurs Dangoté, des futurs Tony Elumelu, etc. Etre chef d’entreprise demande beaucoup de courage et d’abnégation, c’est un sacerdoce. Vous avez fait le pari de la réussite, vous devez réussir malgré les adversités », a lancé M. Yves Badohu, Vice-président du Conseil national du Patronat, à l’endroit des jeunes entrepreneurs.

Pour madame Victoire Tomegah-Dogbé, les jeunes lauréats doivent œuvrer davantage pour être des modèles pour les générations futures.

« Travaillez ! Travaillez ! Et encore travaillez toujours », a lancé Madame Victoire Tomegah-Dogbé à l’endroit des jeunes lauréats.

Lire aussi : Togo : les 9 lauréats du Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs connus

Madame Victoire Tomegah-Dogbé lors de son allocution

« Je voudrais vous inviter à travailler davantage et à redoubler d’ardeur pour une gestion rigoureuse de vos différentes entreprises. Vous devez donc œuvrer à laisser une trace indélébile pour votre progéniture future », a-t-elle ajouté.

La ministre n’a pas hésité à rendre un vibrant hommage aux mécanismes mis en place pour l’accompagnement des jeunes. Il s’agit entre autres le PRADEB, l’ANPGF, et surtout le FAIEJ, dirigé par Madame Sahouda Mivedor Gbadamassi.

Madame Sahouda Mivedor Gbadamassi

Rappelons qu’au total, une enveloppe de 16 millions a été répartie entre les jeunes lauréats.