De la Zumba pour éliminer quelques calories, voilà l‘arme qu’utilise l’association féminine Femme Sabialafia pour dire « non » au cancer du sein au Togo. C’est avec des pas de danses que cette deuxième édition s’est clôturée ce samedi 26 octobre lors d’une séance de Zumba géante sur le terrain de sport du lycée d’Agoe-Nyivé.



Pendant 3 semaines, les populations du grand Lomé, les femmes en particulier, ont été sensibilisées dans les marchés et les lieux de culte, dans le cadre du mois octobre rose. La sensibilisation s’était axée sur l’information sur les facteurs de risque du cancer du sein, le traitement et la prévention à l’aide de supports didactiques. 

Togo : 2 jeunes braqueurs de 20 ans et 18 ans arrêtés à Lomé par la police

Cette édition selon les Femmes Sabialafia, n’a pas d’innovation particulière. Le cancer du sein continue par faire des ravage, les problématiques restent les mêmes et la mission d’informer et de sensibiliser n’a pas changé. Le but poursuivi par cette association est que le cancer soit diagnostiqué à temps pour être guéri. 

Au Togo, les études ont montré qu’une femme ou deux sur dix, seulement, survivent au cancer du sein parce que le cancer ne se découvre qu’à l’étape avancée. Femmes Sabialafia s’est donné le devoir, en tant qu’association militant pour le bien-être de la femme, de sensibiliser sur ce mal et protéger les femmes togolaises. « Notre objectif ce matin et de sensibiliser davantage, s’amuser et prendre du bon temps parce que le sport mobilise beaucoup. Le cancer du sein est le premier cancer féminin au Togo. Nous voulons que les femmes togolaises apprennent à connaître leur corps, détecter les changements éventuels dans leurs seins et aller le plus rapidement possible vers un centre de santé pour un dépistage précoce », a déclaré Madame Oubeda Sabi, présidente de l’association féminine Femmes Sabialafia.

Les femmes qui ont participé à la campagne « Zumba against Cancer » n’arrivent pas à cacher leurs satisfactions : « J’éprouve une grande fierté d’avoir eu la chance de participer à ces deux éditions. Ce que j’ai aimé sur ces campagnes, c’est que notre propre santé est préservée. C’est avec cette association que j’ai compris ce que c’est que le cancer du sein et aujourd’hui je peux sensibiliser et permettre aux femmes qui peuvent m’écouter de se sauver de ce fléau. Je prends mes précautions pour rester en bonne santé et j’ai fait venir ma famille à toutes les deux éditions pour que la santé soit partagée à l’unisson à la maison », a déclaré Madame Tchagole Latifatou.

Selon les organisateurs, cette 2èm édition a mobilisé plus de femmes que la première. Les affiches et les supports de communication laissés l’année passée ont porté leurs fruits et fédéré davantage de femmes à « Zumba against Cancer ».

Togo : les forces de sécurité aguerries contre les attaques terroristes

L’association Femmes Sabialafia ambitionne avec l’aide de ses partenaires de pouvoir porter son message sur toute l’étendue du territoire national, lors des prochaines éditions. Les femmes de toutes les contrées du Togo ont aussi besoin d’avoir l’information sur comment prévenir le cancer du sein.