L’Etat togolais est résolument engagé dans la lutte contre des comportements indélicats dans le rang de ses fonctionnaires. L’Office togolais des recettes (OTR) vient de donner l’exemple.

Lire aussi : Togo : le Président Faure Gnassingbé à Abidjan ce vendredi, les sujets au programme



Trois agents de cette régie des finances du Togo ont été licenciés pour faute lourde, rapporte le site Republicoftogo qui cite Kidéma Essodina, responsable de l’audit. Leur faute, s’être laissé corrompre.

Lire aussi : Swaziland : un concours de sorcellerie annulé par le Gouvernement, la raison évoquée

Cette décision a été révélée ce jeudi 11 juillet consacré journée africaine de lutte contre la corruption. C’est un signal fort envoyé aux autres fonctionnaires.

Lire aussi : Sortie du franc CFA, les inquiétudes d’un économiste

Il est à noter que la corruption fait perdre jusqu’à 25 de leur budget aux pays africains. Des mesures fortes dont donc nécessaires.

Lire aussi : Nouvelle monnaie de la CEDEAO : voici l’équivalent de l’ECO

Pour ce faire, des séances de sensibilisation sont organisées par la Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (Haplucia) à l’endroit de différentes couches sociales au Togo. Un numéro vert, 82 77 est mis à disposition des populations pour dénoncer des cas de corruption.

*Images d’illustration