Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

>

Togo / 4e édition du Sommet mondial des filles : Vers une égalité entre filles et garçons

Facebook
Twitter
WhatsApp

‘Nous vivons dans un monde d’infinies possibilités. Je vous fais confiance, car vous êtes la génération égalité’.

C’est sur ces mots d’exhortation que la Présidente de l’Assemblée nationale Yawa Tsegan Djigbodi a lancé la 4e édition du Sommet Mondial des Filles le jeudi 21 octobre 2021 à Lomé.

Initiée par Plan International, cette édition s’est tenue pour la première fois en Afrique, plus précisément au Togo, sous le haut parrainage du Chef de l’Etat du Togo.

Elle a été réalisée en collaboration avec plusieurs partenaires dont le Système des Nations-Unies, les partenaires privés, notamment Orabank le Sponsor officiel, et les Organisations de la Société Civile au premier rang, celles des enfants et jeunes.

‘Pendant 2 jours, nous allons discuter à propos de plusieurs sujets pertinents et actuels. Je reste convaincue que ces discussions vont nous permettre de faire le point des avancées réalisées pour le droit des filles dans le monde entier, d’identifier les nombreux défis qui restent à relever, mais aussi de dégager les pistes de solutions concrètes aux multi-acteurs qui nous permettront de réaliser l’avenir dont nous rêvons pour nos enfants’, a expliqué la Présidente de l’Assemblée nationale.

Pour M. Rotimy Djossaya, Directeur Exécutif de Plan International, région Afrique de l’Ouest et du Centre, ‘Ce sommet vise à accélérer la marche vers l’égalité’.

‘Au-delà de la discrimination dans nos communautés, il y a une préoccupation grandissante qui se trouve être la discrimination en ligne. 9 sur 10 des filles sont harcelées en ligne’, a souligné le Directeur.

La rencontre va donc permettre que ‘les filles soient vraiment rassurées d’être en ligne et pour que celles qui ne sont pas en ligne puissent avoir l’occasion d’être en ligne’, a-t-il expliqué.

Notons que le Sommet Mondial des Filles qui s’inscrit dans la droite ligne de la Journée Internationale de la Fille, s’est tenu sous un format hybride, virtuel et présentiel.

Il a réuni en présentiel plus d’une centaine de participants issus de plusieurs pays de par le monde dont des jeunes filles et garçons, des autorités gouvernementales, des représentants des Nations-Unies, plusieurs défenseurs des droits des filles, des Organisations de la Société Civile, les partenaires financiers et les médias, etc.

En ligne, le sommet a été ouvert à plus de 3 000 personnes à travers la plateforme virtuelle mise en place, et a été retransmis sur d’autres plateformes de Plan International et de ses partenaires.

Rappelons que Plan International est une organisation humanitaire et de développement indépendante, apolitique à but non-lucratif qui agit pour faire progresser les droits des enfants et l’égalité des filles.

Elle est présente au Togo depuis plus de 30 ans et dispose des bureaux régionaux dans les régions des Savanes, de la Kara, Centrale, des Plateaux et Maritime, d’où elle intervient à travers les subventions et le parrainage.