Les Togolais commémorent, ce mardi 5 février 2019, le 14e anniversaire de la disparition du père de la Nation togolaise, Feu Gnassingbé Eyadema.


Le matin du samedi 5 février 2005, alors qu’il était évacué en urgence pour des soins à l’extérieur, le général rendit l’âme.

C’est le Premier ministre d’alors, Koffi Sama qui a annoncé la nouvelle sur la Télévision togolaise (TVT) en ces termes : « le Togo vient d’être frappé par un grand malheur. Il s’agit d’une véritable catastrophe nationale. Le Président de la République, Son Excellence Gnassingbé Eyadema n’est plus ».

Togo, 5 février, 2005, 2019, 14e anniversaire, général, Gnassingbé Eyadéma,
Feu Général Gnassingbé Eyadema

La nouvelle est tombée, comme un coup de tonnerre dans un ciel serein, semant la panique, la peur et une terrible angoisse au sein de la population togolaise.

Quatorze (14) ans après la perte du père de la Nation, le Togo continue son chemin.

Pour honorer la mémoire de cet illustre disparu, qui a dirigé le Togo pendant 38 ans, plusieurs activités sont prévues.

Ce lundi nuit, de 20 h à 21 h 30, une veillée de prières et chants au hall du Père de la Nation à Pya est annoncée.

Le lendemain, mardi 5 février 2019, à Kara, de 10 h à 12 h, des offices religieux au Palais des congrès de Kara, un culte protestant de concert avec le clergé et des prières musulmanes sont prévus.

Dans l’après-midi, à partir de 15 h, il sera organisé une danse Kamou Eyadema sur l’esplanade du palais des congrès de Kara suivie de la danse So ainsi que des réjouissances populaires dans les quartiers, villages et cantons de la préfecture de la Kozah.

Le samedi 9 février, un cross populaire Papa Eyadema est annoncé. Il démarre à partir de 6 heures. Le départ homme est fixé à 6h à la Calebasse d’or à Pya ; et à partir de 6h 30, c’est le départ des femmes au marché de Tchitchao. L’arrivée générale est fixée à l’esplanade du palais des congrès de Kara avec des remises des récompenses.