Togo: 5 jobs étudiants à Lomé qui paient bien

Un parcours épanoui et formateur dans le monde estudiantin exige des moyens conséquents. Cette situation oblige la plupart des étudiants à se trouver une source de revenus afin de gagner une certaine autonomie financière.

En effet, la majorité des étudiants ne diraient pas ‘‘NON’’ à un petit boulot pour sauver les fins de mois où les allocations d’aide tardent à tomber. Seulement, force est de constater qu’il s’agit généralement d’occupations avec un faible nombre d’heures, donc difficilement gratifiants !

Cela dit, voici toutefois une sélection de 5 petits boulots qu’on peut faire idéalement quelques heures par semaine avant ou après les cours, pour gagner de l’argent.

Le soutien scolaire

En sciences physiques, en maths ou en français …. il y en a pour chaque matière ! Pour offrir des cours de soutien ou de répétition à leurs enfants de niveau primaire, collège ou lycée, nombreux sont les parents qui engagent des étudiants. A cet effet, il suffit d’afficher une petite annonce sur des murs, des poteaux et autres dans votre quartier par exemple ou sur les réseaux sociaux.

Une fois qu’une famille vous contactera, vous pourrez définir le programme à suivre, les jours et heures de travail et le prix de la prestation de services. Avoir d’autres compétences ou talents également peuvent aider comme savoir jouer d’un instrument.

La manutention

C’est un petit boulot très commun chez les jeunes. Il s’agit de travailler sur un chantier de construction par exemple en aidant le chef chantier dans ses tâches. C’est un job qui peut se faire au port autonome de Lomé également où vous pourrez aider au chargement au ou déchargement des marchandises.

Selon vos convenances discutées avec votre employeur, vous percevez vos émoluments à la fin de votre mission. Le mieux dans tout ça, c’est que la plupart du temps avec une bonne organisation, vous pouvez créer votre petit business à côté, ce qui augmentera vos gains en fin de journée.

La restauration et les bars

Ce secteur d’activité recherche constamment de la main d’œuvre (qualifiée ou pas). Une aubaine pour les étudiants intéressés, car les horaires s’adaptent aisément aux cours, c’est-à-dire en soirée et le week-end essentiellement.

Si la base du salaire est rarement le SMIG, le plus intéressant, ce sont les pourboires que peuvent laisser les clients généreux pour montrer leur satisfaction. De plus, parfois dans un restaurant, il est possible de se procurer des mets à la fin du service. Et les serveurs de bar quant à eux peuvent profiter de quelques consommations une fois le travail terminé.

Les jobs en horaires décalés

Il peut être profitable de trouver des petits contrats en horaires décalés dans certaines entreprises aussi comme agent de sécurité, livreur, vigile ou réceptionniste.

Dans la plupart des cas, les emplois avec des horaires décalés offrent des salaires intéressants, mais obligent en même temps à faire une croix sur certains week-end et quelques soirées. Ce qui n’est pas forcément un atout en tant que jeunes

Les E-Jobs

Le secteur du travail connaît un véritable bouleversement grâce au Web et son essor. Pourquoi ne pas en profiter ? Pour ce faire, il suffit d’avoir soit un téléphone Android, soit un ordinateur et disposer d’une bonne connexion internet.

Pourvu de ces outils de travail, vous pouvez devenir e-commercial ou e-vendeur, téléprospecteur…donc des petits boulots dans le marketing ou la communication. En guise d’une petite activité rémunérée qui ne mobilise pas de longues heures de travail, une force physique non-négligeable ou un effort mental important, ce sont de bons compromis.

Pour rappel, l’essentiel, tout compte fait, est de trouver un petit boulot qui se conjugue au mieux avec les études. Dans la mesure du possible, il est donc recommandé de ne pas oublier ses priorités. Ainsi, certes, ces propositions n’offrent peut-être pas une superbe rémunération ; mais elles peuvent faire bénéficier de quelques à-côtés qui soulagent bien le porte-monnaie !

Plus d'articles
Extradition de Komi Koutché: la justice espagnole rejette la demande du Bénin