in ,

Togo : 91.319 écoliers bénéficient de l’opération de déparasitage

L’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) procède depuis une semaine au déparasitage des écoliers, enseignants et mamans-cantines dans 304 écoles bénéficiaires de cantine scolaire.

Cette opération, qui se déroule avec l’appui technique du Ministère en charge de la santé, en collaboration avec le ministère en charge de l’éducation et de concert avec les membres des Comités régionaux d’approbation (CORA) et des ONG prestataires de services intervenant dans les localités concernées, durera deux (02) jours dans chaque école.

L’opération couvre les cinq (05) régions du pays, et inclut l’information et la sensibilisation, non seulement des écoliers, mais aussi des autres acteurs concernés, sur les méfaits des vers sur la santé humaine ainsi que sur les bonnes pratiques à adopter.

D’après la Directrice générale de l’ANADEB, Madame Mazalo Katanga, le déparasitage est une opération essentielle dans la fourniture de repas aux écoliers. « Il permet de contribuer à prémunir les écoliers des 304 établissements publics bénéficiaires des cantines scolaires contre les carences et maladies liées aux parasites internes » : a-t-elle indiqué.

La composante « cantine scolaire » est l’une des sous-composantes du projet de Filets sociaux et services de base (FSB) exécuté par l’ANADEB.

Cofinancé par l’Etat togolais et le groupe de la Banque mondiale, respectivement à hauteur de 1 milliard de francs CFA par an et 3 milliards de francs CFA pour une durée de 2 ans, les cantines scolaires visent à accroître l’accès des enfants des communautés les plus pauvres du Togo à des repas scolaires réguliers, ce qui devrait en retour améliorer la fréquentation et la rétention dans les écoles des zones ciblées.



Saham Ad
CRRH-UEMOA : les populations auront bientôt des prêts pour logement décent à bas coût

CRRH-UEMOA : les populations auront bientôt des prêts pour logement décent à bas coût

Sant’ Egidio, Gnassingbé, Togo,

Le message du Président Faure E. Gnassingbé à Sant’ Egidio