Lentement mais sûrement, le gouvernement togolais concrétise sa volonté de doter les populations de la région maritime de mini-adductions d’eau potable. 

Tchékpo Dévé dans la préfecture de YotoGblétaKpessou et Attitogon dans la préfecture du Bas-Mono sont les dernières localités qui ont réceptionné, en présence des autorités, des mini-adductions d’eau. Réalisé grâce à l’appui financier de l’Union européenne, l’ouvrage a coûté environ 12 milliards 266 millions de francs CFA.



Lire aussi : Togo : pénurie d’essence à Lomé et ses environs … explications

Le directeur de cabinet Affo Adjama, représentant du ministre de l’Eau, de l’Équipement rural et de l’Hydraulique villageoise, a insisté sur « l’intérêt qu’accorde le gouvernement au secteur de l’eau ». Il a par la même occasion, invité les bénéficiaires à faire bonne gestion de l’ouvrage. 

Pour les populations bénéficiaires, « ce geste du gouvernement, vient mettre fin aux souffrances liées à l’accès à l’eau potable dans les milieux ».

Lire aussi : Développement du Tourisme : le Togo apprend en Russie

Le gouvernement a déjà, à travers le Programme eau et assainissement pour l’accélération des objectifs du millénaire pour le développement (PEA-OMD), doté les localités Togoville, Massékopé, Boko, Badougbé, Badja et Adétikopé, des miniadductions d’eau potable. Le programme va couvrir au total 28 localités et desservir près de 200 000 habitants.