Un don de 14 millions d’euros, soit 9,2 milliards de F Cfa a été accordé ce jeudi 16 mai à la ville de Lomé par l’Agence Française de Développement (AFD). Il est destiné à sécuriser l’environnement de l’ancienne décharge d’Agoè-Nyivé et mettre en œuvre les mesures d’amélioration des performances de la filière des déchets. 

L’appui s’inscrit dans la phase III du Projet environnement urbain de Lomé (PEUL), qui consistera à diminuer les pollutions environnementales, olfactives et visuelles, et du risque sanitaire pour les populations riveraines de la décharge d’Agoè-Nyivé.



Lire aussi: Togo : Cinkassé a un nouveau préfet

Les documents de l’accord de don ont été signés par le ministre de l’Économie et des finances, Sani Yaya et l’ambassadeur de France au Togo, Marc Vizy en présence du directeur général de l’AFD à Lomé, François Jacquier-Pélissier.

Notons que dans la continuité de la phase I et II, la phase III du projet « Cette phase du projet va permettre à la mairie de renforcer ses actions en vue de la mise en place d’une hiérarchie des modes de gestion des déchets plus efficace », a laissé entendre le directeur général de l’AFD

Pour le ministre de l’Économie et des finances Sani Yaya, « Ce projet est une réponse du gouvernement pour améliorer durablement la qualité de vie des populations à travers l’assainissement de l’environnement urbain ».