La deuxième journée des activités de la semaine africaine des sciences, s’est déroulée au collège catholique Jésus Bon Pasteur de Moretan dans la région des plateaux.

La particularité de cette journée était la simulation d’un volcan en éruption présentée par des élèves de la classe de 4ème.



Togo / Novembre numérique : la réalité virtuelle s’empare des élèves de Bassar

Volcan en éruption

Iroukora K. Dieu-donné, enseignant de SVT, a expliqué que le dispositif a été réalisé grâce à de l’argile, une boîte de conserve utilisée comme la chambre magmatique du volcan et un tuyau connecté à un robinet, servant de cheminée.

Séance d’orientation

Pour mettre le volcan en activité les élèves ont utilisé du carbure ajouté à de l’eau qui a engendré de l’effervescence (sorti de gaz de la cheminée). Ensuite de la bougie allumée pour produire l’effet explosif du volcan.

Après avoir partagé cette expérience avec le public, le Directeur du collège, le Révérend père Simon Gangbazo a exposé ses méthodes d’enseignement des mathématiques et a donné un exemple :

Père Simon Gangbazo

« Pour un système d’équation à deux termes (x2-4 = x+5 ndlr), l’égalité représente une frontière tandis que les termes x2-4 et x+5 représente deux pays. Donc passer la frontière, c’est changer automatiquement de nationalité. Ceci pour permettre aux élèves de comprendre le changement des signes (+ en -) lorsqu’ils passent au-delà du signe d’égalité (=). », a-t-il expliqué.

Pour celui qui enseigne les mathématiques depuis 2016 avec de bons résultats d’ailleurs, il faut trouver des moyens très simples pour enseigner.

Togo : un centre de santé à Wahala pour améliorer la santé maternelle et infantile

Remise des lampadaires solaire

A cet effet, il a opté pour les concepts “Amédé’’ et “Gaba’’ en langues locales (éwé) afin d’expliquer les notions de l’inconnu X et des puissances à ses élèves.

A titre d’exemple, X au carré (x2) revient à dire “Amédé gaba 2’’ (quelqu’un ou inconnu puissance 2).

Les élèves primés

Il est à noter que l’établissement a bénéficié de deux lampadaires solaire et deux élèves, Tchakan Yawou (17,56 au BEPC) et Atchade Assana (126 points au CEPD) ont été primés.

Pour rappel, la semaine africaine des sciences se tient du 11 au 16 novembre prochain.