in ,

Togo-Afrique de l’Ouest /Appel à candidatures de l’ACCEAO pour le recrutement d’un consultant

  • Contexte et justification

Créée en 1994, l’Association des Conseils Chrétiens et Eglises d’Afrique de l’Ouest (ACCEAO) est une organisation régionale qui compte des membres répartis dans les 13  pays que sont le Bénin, le Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Libéria, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone et Togo. Elle a pour objectif de promouvoir la collaboration entre les Conseils Chrétiens et les Eglises dans la sous-région ouest africaine.

Association des Conseils Chrétiens et Eglises d’Afrique de l’Ouest, ACCEAO, recrutement, consultant, partenaire principal, PPLMSpécifiquement, il s’agit pour l’ACCEAO de :

  • Favoriser la communion et le témoignage efficace de notre foi en notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ parmi les conseils chrétiens et églises dans la sous-région ;
  • Promouvoir la communion et la coopération entre les églises et organisations chrétiennes alliées en créant des opportunités pour les chrétiens de différentes croyances de prier, de planifier et d’agir ensemble dans l’accomplissement de leur vocation commune afin de témoigner en paroles et en actes la justice, la vérité et l’amour ;
  • Promouvoir la participation des conseils et des églises dans le développement holistique dans la sous-région ;
  • Entreprendre une action et un service commun au nom des églises et encourager la coopération entre les églises membres ;
  • Encourager la mise en place des conseils chrétiens dans les pays où ils n’existent pas ;
  • S’engager dans des activités au nom de ses églises membres qui font partie intégrante du culte, du témoignage et du service de l’église.

Selon la constitution de l’ACCEAO, l’Assemblée Générale élit le Comité exécutif tous les trois ans pour gérer les affaires de l’Institution. À cet égard, une nouvelle équipe a été élue en février 2017 et a pris fonction en avril 2017. En outre, un nouveau plan stratégique a été adopté par l’Assemblée Générale, qui couvre la période 2017-2021.

Malgré ces dispositions, l’ACCEAO se trouve dans une situation où ses activités ne sont pas toujours visibles par les membres sur le terrain et elle peine à concrétiser ses ambitions à l’échelle de la zone de couverture de ses membres. Tout se passe comme si les actions de l’ACCEAO ne sont pas suffisamment portées par les conseils chrétiens et églises nationales.

Ainsi, après la mise en œuvre de trois projets de sécurité alimentaire sous la bannière de la campagne: « Produisez ce que vous mangez, mangez ce que vous produisez », l’ACCEAO a accepté avec son partenaire principal (PPLM) d’observer une période de transition au cours de laquelle des réflexions approfondies doivent être menées sur son efficacité et son positionnement. C’est dans ce cadre que PPLM a accepté financer le présent exercice qui doit à terme déboucher sur une organisation plus dynamique et plus performante, porteuse des idéaux des membres que sont les conseils chrétiens et églises locales.

En clair, il s’agit de repositionner vraiment l’ACCEAO comme une institution qui porte à l’échelle régionale les préoccupations, les désirs et les aspirations de développement des Conseils Chrétiens et des Eglises membres.

  1. Objectifs
    • Objectif général

Renforcer les capacités institutionnelles et organisationnelles de l’ACCEAO.

  • Objectifs spécifiques
  • Analyser et relever les forces et faiblesses de l’organisation actuelle de l’ACCEAO (rôles, responsabilités et missions de chaque organe, en particulier la relation entre le secrétariat général et l’organe de gouvernance) ;
  • Analyser et relever les forces et faiblesses de l’organisation du travail autour des projets mis en œuvre par le secrétariat général ;
  • Proposer des pistes d’amélioration afin d’optimiser le fonctionnement interne de l’ACCEAO, (meilleure visibilité, accentuation des relations avec les partenaires, amélioration des conditions de vie et de travail du personnel, amélioration de la qualité de relations avec les conseils chrétiens et églises membres, ainsi qu’avec les ONG partenaires, meilleure mobilisation des ressources, amélioration du cadre d’exécution et de gestion des projets, mise en place de mécanisme concret et pratique de suivi-évaluation) ;
  • Accompagner la revue des orientations du plan stratégique actuel et aider à identifier les actions futures à mener par l’Association après la période de transition;
  • Créer une remobilisation de l’ensemble des acteurs, notamment des églises locales, autour des idéaux de l’ACCEAO.

 

  • Résultats attendus
  • Les notes d’étape ainsi qu’un rapport général de recommandations sont disponibles pour revitaliser l’association ;
  • Les séances de coaching sont exécutées pour redéfinir le travail entre le secrétariat général et les organes d’une part, et les conseils chrétiens et églises locales, d’autre part ;
  • Des pistes de projets sont identifiées et la collecte des données de référence initiée pour le projet triennal prochain ;
  • Un rapport final est disponible un mois après la fin de l’exercice.

 

  1. Portée et tâches

L’expert-conseil doit fournir les services suivants :

1) En collaboration avec le Secrétariat Général de l’ACCEAO et l’Assemblée Générale procéder à une évaluation organisationnelle globale et participative de l’ACCEAO y compris les éléments pertinents qui suivent :

  1. Gouvernance, y compris les réunions du Comité exécutif et les organes politiques (l’organisation mise en place légalement et sa Charte de fonctionnement ; les structures en charge, les exigences de l’organisation en 2018) ;
  2. Gestion opérationnelle annuelle, planification de cycle des systèmes et des procédures (y compris l’administration), des achats, des installations et des équipements ;
  3. Organisation structurelle (descriptions documentées ; organigramme et emploi spécifiant chaque rôle, responsabilité, et compétences, étendue des pouvoirs) ;
  4. Organisation, coordination et communication entre l’ACCEAO et les membres, les organisations/partenaires et le Secrétariat général;
  5. Gestion des ressources humaines – politiques et processus de recrutement, de planification, de rémunération ; gestion de la performance (plans de travail, tenue de CODIR, évaluation du personnel et commentaires, relations entre le personnel, plan de développement et de pérennité, formation et perfectionnement professionnel) ;
  6. Gestion financière (autorisations, délégations, contrôles internes, audits).

2) Initier de petites séances de remise à niveau en application des pistes d’amélioration proposées ;

3) Rédiger des notes d’étapes sur la progression de la mission, notamment une note d’étape à la fin du diagnostic ; une note d’étape sur les propositions d’organisation interne; une note d’étape sur les diverses séances de réflexion/remises à niveau effectuées ; une note d’étape sur les actions futures, une proposition de référence pour le prochain projet triennal et un rapport final.

Méthodologie

L’approche devra être participative avec des techniques de coaching et learning by doing.

Le consultant fera une proposition détaillée de sa démarche.

 

  1. Profil

La mission sera exécutée par un cabinet spécialisé en développement organisationnel et/ou en management. Ce cabinet doit être en mesure de travailler aussi bien en anglais qu’en français compte tenu de la dualité des langues parlées par les membres de l’ACCEAO.

  • L’expert principal du cabinet devra être spécialiste du Management et/ou du Développement Organisationnel, de niveau BAC+5 avec une expérience d’au moins 10 ans ;
  • Avoir l’expérience de travail avec les ONG et les services œcuméniques de développement ;
  • Avoir l’expérience de travail dans les pays de l’Afrique de l’ouest (justifiée par des attestations de bonne fin) ;
  • Etre bilingue (anglais/français).
  • Expressions d’intérêt

Les candidats sont invités à soumettre une proposition technique et financière comme ci-dessous indiquée:

  • Proposition technique :
    • Une note de compréhension des Tdr ;
    • Une note méthodologique qui présente de façon claire, précise et concise la démarche/approche, les outils et les modalités d’intervention et de déroulement de cet exercice ;
    • Un chronogramme des interventions ;
    • Une présentation du cabinet et des expériences pertinentes pour la présente mission ;
    • Les CV détaillés et signés des personnes ressources clés qui conduiront cet exercice.
  • Proposition financière
    • Un bordereau des prix unitaires indiquant toutes les sous rubriques ;
    • Un budget détaillé indiquant les coûts fixes et indicatifs, y compris les frais de voyage.

Les expressions d’intérêt qui ne couvrent pas ces exigences ne seront pas considérées.

  • Durée

Le travail se fera sur une durée de soixante (60) jours étalée sur une période de deux (02) mois  à compter de la signature du contrat. La date de démarrage probable est le 1er mars 2019.

Soumission des candidatures

Les propositions (techniques et financières) doivent être transmises au plus tard, le Lundi 11 février 2019 avec la mention “ Renforcement institutionnel et organisationnel de l’ACCEAO/FECCIWA” par email à : [email protected], et/ou  [email protected]   ou encore déposées au siège de l’ACCEAO sous pli fermé à l’adresse 1235 Rue de la Paix Bè château (derrière l’Alliance Biblique du Togo), Lomé Togo.

Pour toute information complémentaire veuillez contacter le numéro suivant :

Tel: (00228) 22 20 46 86

Voir les Termes de référence version française

Voir les Termes de référence version anglaise

RESUME

INSTITUTION Association des Conseils Chrétiens et des Eglises en Afrique de l’Ouest (ACCEAO)
MISSION APPUI POUR UN RENFORCEMENT INSTITUTIONNEL ET ORGANISATIONNEL
OBJECTIFS ü  Analyser et relever les forces et faiblesses de l’organisation actuelle de l’ACCEAO (rôles, responsabilités et missions de chaque organe, l’assemblée générale, le comité exécutif, le secrétariat général, et en particulier la relation entre le comité exécutif et le secrétariat général) ;

ü  Analyser et relever les forces et faiblesses de l’organisation par rapport au travail autour des projets mis en œuvre par le secrétariat général ;

ü  Proposer des pistes d’amélioration afin d’optimiser le fonctionnement interne de l’ACCEAO,

ü  Accompagner la revue des orientations du plan stratégique actuel et aider à identifier les actions futures à mener par l’association après la période de transition;

ü  Créer une remobilisation de l’ensemble des acteurs, notamment des églises locales et conseils chrétiens, autour des idéaux de l’ACCEAO.

 

RÉSULTATS ATTENDUS –          Un rapport de recommandations est disponible pour revitaliser l’association ;

–          Les séances de coaching sont exécutées pour redéfinir le travail entre le secrétariat général et les organes d’une part, et les conseils chrétiens et églises locales, d’autre part ;

–          Des pistes de projets sont identifiées et la collecte des données de référence initiée pour le projet triennal prochain ;

–          Un rapport final est disponible un mois après la fin de l’exercice.

DURÉE PRÉVUE 60 /jours
LIEU Siège de l’ACCEAO à Lomé, avec possibilité de voyager dans 12 autres pays de l’Afrique de l’Ouest
CLOTURE DE L’OFFRE 11/02/2019
DATE DE DÉBUT 01/03/2019
DATE D’ACHÈVEMENT 30/05/2019
BUDGET Le consultant est invité à inclure un budget estimé avec sa proposition. Les budgets seront évalués en fonction du rapport qualité-prix.

UA, Martin Fayulu, Félix Tshisekedi, SADC, CIRGL

UA : la situation en RDC au cœur d’une réunion d’urgence ce jeudi

Germain Meba, CCIT, Togo

Togo : Germain Méba réélu à la tête de la CCIT ce mardi