Le projet ‘Amplify PF’ vient d’être officiellement lancé à Lomé. Ce projet sous régional se veut un projet hybride qui d’une part apportera un appui de qualité aux districts sanitaires pour améliorer les prestations de services de planification familiale et d’autre part assurera une meilleure coordination des projets de santé de reproduction.

Lire aussi : Togo : appel à candidatures pour des bourses d’études au Royaume-Uni



 « Ce projet va soutenir les actions en matière de prestations de services et aidera les pays à mieux coordonner les interventions en matière de planification familiale pour le passage à l’échelle. Le projet ‘Amplify PF’ va appuyer le ministère de la Santé pour améliorer la planification familiale », a expliqué Dr Frank Tankoano, Directeur régional du projet.

Le projet est salué par Prof Moustapha Mijiyawa, ministre de la Santé. Pour lui, le projet vient à point nommé où 401 femmes décèdent pour 1000 naissances vivantes et 27 enfants sur 1000, meurent avant d’atteindre 28 jours.

« Une telle situation n’est évidemment pas sans risque pour nos mères, nos femmes et sœurs en âge de procréer. Les familles entières sont régulièrement endeuillées, car donner la vie devient pour ces femmes le risque le plus élevé », a-t-il précisé.

Lire aussi : Togo-Élections locales : ce qu’il faut faire en cas de contentieux

 « Nous ne doutons pas que toutes les dispositions seront prises pour porter ce projet à échelle. Nous sommes convaincus que cela aura un fort impact sur nos populations », a ajouté le ministre.

Rappelons que l’initiative est financée par le gouvernement américain et couvre la période 2018-2023. Il est mis en œuvre dans 4 pays à savoir le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Niger et le Togo.