Togo / Anarque : Comment des sociétés proposent des offres d’emploi contre le paiement d’une somme d’argent

Plusieurs sociétés fictives sont créées avec pour seul but de soutirer de l’argent aux honnêtes citoyens. Un mode opératoire en particulier est en train de se répandre.

Avec un taux de chômage élevé, il s’agit pour ces individus mal intentionnés de faire de fausses promesses d’emplois aux jeunes. Suite à la plainte d’une victime, cinq (05) individus spécialisés dans ce type d’escroquerie ont été interpellés par la Police Nationale.

Les faits relatés par la Police Nationale

Tout commence le mercredi 07 avril 2021, lorsque la Brigade de recherche et d’investigation de la Direction Générale de la Police Nationale, reçoit un jeune ressortissant béninois. Ce dernier déclare qu’il est arrivé à Lomé suite à une proposition d’emploi qu’on lui a faite, sous condition qu’il paye une somme de 420 000 F CFA, avant d’avoir les détails de cet emploi. Craignant une arnaque, il s’est rapproché de la Police pour des vérifications. Une enquête a immédiatement été ouverte et a conduit la Police, le jeudi 08 avril 2021, à la structure dénommée « INFINITY MILLENIAL », dont les responsables, au nombre de cinq (05), étaient en pleine séance de formation de plusieurs jeunes béninois, nigériens, ghanéens et togolais, sur leur stratégie de recrutement de nouveaux adhérents.

Conduits tous à la Direction Générale de la Police Nationale pour la suite des investigations, il ressort des auditions que, « INFINITY MILLENIAL » est une structure spécialisée dans le marketing de réseau. La stratégie de recrutement de ses membres consiste généralement à proposer à de jeunes diplômés de leur trouver un emploi contre le paiement d’une somme d’argent.  Ils s’abstiennent de dire au préalable à ces jeunes, en quoi consistent les emplois en question. Une fois que la victime qui est généralement recrutée dans un pays voisin arrive dans le pays d’accueil, elle découvre qu’il s’agit, ni plus ni moins, d’un réseau de marketing. Dès cet instant, la victime est obligée d’adhérer au réseau et d’y travailler à faire d’autres victimes afin de gagner ses propres moyens de subsistance. Ce qui n’est pas du tout évident. Elle se retrouve alors dans des conditions de vie déplorables et obligée de réclamer encore de l’argent à ses parents au pays pour survivre. Parmi les nombreuses victimes recensées, figurent des jeunes béninois, nigériens, ghanéens et togolais. Selon les informations recueillies, plusieurs jeunes togolais, sont actuellement victimes de ces réseaux d’arnaqueurs dans les pays voisins.

Nous rappelons à la population, que le Ministre de l’économie et des Finances a fait un communiqué le 26 mars 2021, sur la prolifération des structures illégales de placement à haut risque, parmi lesquelles figurent toutes les structures de marketing de réseau, pour mettre en garde ceux qui veulent y adhérer qu’ils risquent de perdre leur argent.

La Police Nationale profite de cette occasion pour remercier le plaignant grâce à qui ce réseau a été démantelé et attire par ailleurs l’attention du public sur la nécessité d’observer une grande prudence face aux réseaux d’escroquerie qui pullulent. Elle lui demande de ne pas hésiter à s’approcher de ses services, notamment du BCN Interpol pour confirmer la crédibilité des offres alléchantes qu’il reçoit surtout à travers les réseaux sociaux.

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Togo : la viande de chien, un mets de plus en plus prisé par les jeunes à Lomé