in ,

Togo / ANPE : 510 postes à pourvoir dans une agence (1er août 2020)

L’AGENCE MSTIC REPETITION est une structure spécialisée dans l’Education et ses innovations technologiques. Elle est créée en 2012 et a recruté et formé plus de 1000 enseignants qu’elle déploie sur le terrain pour l’Encadrement des Élèves dans les foyers et dans les écoles de Lomé et ses environs.

Pour pallier au manque d’Enseignants qualifiés et avec l’appui des partenaires, l’Agence MSTIC REPETITION lance cette année le projet ENAG (Enseignant Agence) qui consiste à recruter, former et mettre à la disposition des établissements primaires et secondaires privés  du Togo des Enseignants compétents et expérimentés.

Ces Enseignants, une fois déployés sur le terrain seront suivis régulièrement par les inspecteurs et contrôleurs de l’Agence pour un meilleur encadrement des élèves.

Pour ce projet, l’Agence a besoin des ressources suivantes :

  • 500 Enseignants Agence (enseignants ou Aspirants au métier d’enseignants) pour servir dans les établissements privés (primaire, collège, Lycée technique et général, toutes séries et toutes matières) sur toute l’étendue du territoire du Togo.
  • 5 Consultants en psychologie de l’Education et de la formation
  • 5 Consultants qualifiés et expérimentés en inspection et conseil pédagogiques (Inspecteur, proviseur, spécialiste de l’éducation, etc. à la retraire ou en fonction)

Côte d’Ivoire: médecins, enseignants… voici les nouveaux salaires des fonctionnaires

Enseignants Agence (ENAG)

 Activités principales

  • Préparer et présenter des leçons conformes au programme éducatif du Togo ;
  • Réviser et adapter le plan de cours afin de répondre aux différents besoins des élèves ;
  • Préparer, distribuer et corriger les devoirs, examens et tout autre mode d’évaluation ;
  • Analyser et rendre compte de la performance et du développement des élèves ;
  • Communiquer avec les élèves et leurs parents au sujet du travail effectué, suggérant à ces derniers des approches et stratégies complémentaires qui favoriseront l’apprentissage et le développement de leur enfant.
  1. Profil du candidat 
  • être de nationalité Togolaise ou de la sous-région ;
  • être titulaire d’un diplôme minimum BAC ;
  • être apte à produire à temps les rapports mensuels et le rapport général suivant les procédures de l’Agence.
  • disposer d’une expérience professionnelle dans l’Enseignement serait un atout ;

Avoir une connaissance du programme scolaire du Togo dans la discipline choisie serait également un atout.

DOSSIERS DE CANDIDATURE

  • Une lettre de motivation (Préciser la matière choisie, la ville et le quartier de résidence)
  • Un CV bien détaillé
  • Copie du dernier diplôme
  • Une photo passeport
  • Copie des attestations de formation et de travail.
  • MODALITES DE RECRUTEMENT

    • Présélection (les candidats présélectionnés seront conviés à un entretien en présentiel pour les résidents à Lomé et en ligne pour ceux de l’Intérieur) ;
    • Sélection (les candidats retenus définitivement suivront une formation en psychopédagogie dispensée par les spécialistes de l’Education) ;
    • Déploiement sur le terrain (après la formation, le candidat est inscrit dans la base de données de l’agence MSTIC et sera déployé dans les établissements privés du Togo après signature des contrats).

     DATE ET LIEU DE DÉPÔT  DES DOSSIERS

    Dossiers numérique uniquement à envoyer par mail sur recrutementmstic@gmail.com avec pour objet : candidature au poste de… (Préciser la matière, les classes souhaitées, votre quartier et ville de résidence) au plus tard le 20 août 2020 à 17 heures.

     Exemple : Candidature au poste d’Enseignant de français au lycée.

                      J’habite le quartier Tomdè dans la ville de la Kara

     Pour tout renseignement contactez 00228 91 39 80 60

    NB : Logement possible pour les enseignants qui se déplaceront vers l’intérieur du pays.



Saham Ad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Guinée / Présidentielle 2020 : le premier adversaire d’Alpha Condé connu

Une entreprise verse plus de 2 milliards de francs CFA de rançon à des hackers pour récupérer ses données