Le ‘Camp du Futur’ initié par le ministère de l’Agriculture, de la production animale et halieutique a officiellement démarré ce lundi avec une formation axée sur l’entrepreneuriat agricole.


Une pétition pour faire de Kobe Bryant le nouveau logo de la NBA

20.000 jeunes et femmes agripreneurs, sélectionnés parmi ceux ayant pris part au Forum de Kara, prennent part à ce camp. Cette jeunesse constitue sans doute le fer de lance du développement durable.

Pendant 10 jours, les agripreneneurs seront outillés et accompagnés dans la gestion moderne pour une meilleure gouvernance de leurs entreprises agricoles.

Pour un maillage du territoire national, 13 sites ont accueilli simultanément ces Camps du Futur. Il s’agit des sites de Golfe, Agoè, Vo, Notsè, Agou, Atakpamè, Sokodé, Sotouboua, Kara, Bassar, Niamtougou, Mango et Dapaong où le ministre de l’agriculture, Noël Koutéra Bataka a procédé au lancement officiel des activités.

La France rendra hommage à l’adolescent ivoirien mort dans le train d’atterrissage d’un avion

Pour booster son département, le ministre s’est montré toujours ouvert et disponible pour les jeunes et les femmes en matière de conseils. Une première phase expérimentale du Camp de Futur à Kpélé-Adéta dans la Région des Plateaux a atteint ses objectifs. Un millier de jeunes entrepreneurs agricoles étaient formés et cette phase s’était clôturée sur une note de satisfaction.