Togo / BAC 2 : Il n’est plus possible de se rattraper en cas d’échec …

Les candidats à l’examen du Baccalauréat, 2e partie (BAC 2), ont entamé, mercredi 22 juin 2022, les épreuves écrites de cet examen sur l’ensemble du territoire national.

Une tournée dans plusieurs centres d’écrit à Lomé, a permis au ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Prof Majesté Ihou WATEBA, et son collègue en charge de l’Enseignement Technique et de l’Artisanat, Kokou Eke Odin de constater le démarrage effectif de cet examen.

Au total, 74 305 candidats (43 240 garçons et 31 065 filles) répartis dans 88 centres d’écrit affrontent les épreuves du BAC II au Togo. Pour la première fois, cet examen se déroule simultanément dans l’ensemble des pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA). Il n’est donc plus possible pour les étudiants qui ont échoué au Togo de se rattraper dans les pays voisins où l’examen n’avait pas encore commencé.

Pour le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, il s’agit d’un premier pas vers une harmonisation de l’organisation de cet examen dans l’espace UEMOA.

« Le gouvernement a consenti des efforts pour organiser le BAC II dans le temps. L’éducation au Togo a pris une accélération à travers les différentes subventions et nous sommes quasiment à la deuxième édition où les élèves ont composé après que les frais scolaires ont été rendus gratuits. C’est aussi le lieu de remercier les enseignants qui ont travaillé pour que l’année se termine en beauté », a laissé entendre le ministre, Majesté Ihou WATEBA.

Similaires