Tanko Timati

La Haute Autorité de Protection et de Lutte contre la Corruption et les Infractions assimilées (HAPLUCIA) a tenu en fin de semaine dernière à Lomé, un atelier en vue de valider son plan stratégique comptant pour la période de 2019-2023.

Ce plan stratégique définit clairement les actions à mener par la Haplucia sur la période susmentionnée, et ce, en matière de lutte contre la corruption et les infractions assimilées dans le pays.

Pour les trois (3) ans à venir, les grands défis à relever par ce plan stratégique sont entre autres la mise à jour du cadre juridique et institutionnel pour lutter contre la corruption, l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie nationale de la lutte contre la corruption, la redynamisation du cadre de concertation des acteurs publics, privés et de la société civile sur la corruption, etc.

Aussi, sera-t-il question de faire la lumière sur les affaires de détournements dans la gestion des fonds lors des Coupes d’Afrique des Nations (CAN) 2013 et 2017 ainsi que la réhabilitation de la route Lomé-Vogan-Anfoin.

« Pour 2019, nous avons un grand chantier et c’est l’exécution de l’agenda de la campagne nationale de lutte contre la corruption. Nous allons insister sur la lutte contre l’impunité. Ce qui veut dire que très bientôt, nous allons travailler les plaintes et les différents rapports que nous avons reçus sur les affaires de détournements dans la gestion des fonds lors des deux Coupes d’Afrique des nations (CAN) 2013 et 2017 et la réhabilitation de la route Lomé-Vogan-Anfoin. Nous allons finaliser rapidement les rapports et les remettre à la justice », a confié M. Essohana Wiyao, président de la HAPLUCIA.

L’institution compte sur l’assistance de la population togolaise pour atteindre ses objectifs. Un numéro vert a été mis à disposition à cet effet. Il s’agit du 8277 pour les dénonciations anonymes et discrètes.