Togo / Certificat de nationalité : Les personnes n’ayant pas le nouveau format risquent…

Le certificat de nationalité du Togo qui a connu une modernisation avec le système informatique, sera uniformisé dans les mois à venir, au détriment de l’ancien format qui est toujours utilisé. Une démarche, dit-on, qui s’inscrit dans la lutte contre l’apatridie.

L’information a été rendue publique ce mercredi à Lomé par les responsables de la direction du sceau, de la nationalité et de l’identité civile (DSNIC) et leur partenaire, le Haut-commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés au Togo (HCR-Togo).

En effet, cette démarche s’inscrit dans le processus de lutte contre l’apatridie, condition des personnes qu’aucun Etat ne considère comme son ressortissant.

Et pour ne pas être en marge et s’arrimer aux normes internationales, le Togo a ratifié les conventions 1954 et 1961 des Nations Unies sur l’apatridie.

Pour Kobauyah Kpatcha-Tchamdja, Directrice du sceau, de la nationalité et de l’identité civile, « il est important pour tous les Togolais d’avoir le nouveau format du certificat de nationalité.

Les personnes disposant de l’ancien format de ce certificat, pourraient être dans une situation d’apatridie dans les jours à venir. Ainsi, dans les prochains mois, il faudra obligatoirement avoir la nouvelle version du certificat de nationalité ».

Et de renchérir : « depuis la mise en circulation du nouveau format du certificat de nationalité, seulement près de 2 millions de personnes l’ont obtenu.

Pour ceux qui disposent encore de l’ancien format, il suffit de légaliser leur acte de naissance, joindre l’original de l’ancien certificat de nationalité, une photo d’identité et une somme de 5000 francs pour obtenir la nouvelle version ».

Dans cette lutte contre l’apatridie qui concerne 10 millions de personnes dans le monde, le Togo est soutenu par la branche togolaise du HCR qui, depuis 2014, a mis sur pied un programme dénommé « j’existe » dont le septième anniversaire sera célébré cette année.

Avec Globalactu.com

Plus d'articles
Le Tribunal arbitral du Sport lève l’interdiction de 28 athlètes russes