Togo – CMAF : la revue Marine & Océans présentée ce mercredi 7 août à Lomé

Le territoire maritime constitue (…) un capital incroyable pour l’Afrique. Dans l’optique d’amener les populations à s’intéresser à l’économie maritime et à cerner les enjeux qui y sont liés, le Cluster Maritime d’Afrique Francophone (CMAF) et l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), ont procédé à la présentation de la revue trimestrielle « Marine & Océans », ce mercredi 7 août 2019 à Lomé.

A la une de cette revue qui est à sa 263e parution et qui est consacrée essentiellement à l’apport de l’économie bleue au développement de l’Afrique francophone, est affichée, la photo de SEM Faure E. Gnassingbé. Est-ce parce que le Togo est à l’initiative de la création du premier Cluster Maritime d’Afrique Francophone ?

100 000 poches de sang pour le Togo, le nouveau défi des journalistes

Bien sûr que oui, mais également le président Togolais est reconnu pour son fort engagement à apporter des solutions durables au secteur marin afin de promouvoir l’emploi des jeunes. Ce qui lui a valu d’ailleurs le surnom de ‘champion de l’économie bleue’ en Afrique. La revue « Marine & Océans » met en avant quelques propos du président Faure Gnassingbé recueillis par Erwran Sterenn.

Non seulement le chef de l’Etat togolais croit fortement que « l’économie maritime est la nouvelle frontière de la renaissance de l’Afrique », il reconnait également que « la mer constitue un véritable atout économique pour le Togo ». Il s’est appesanti sur les secteurs marins qui peuvent offrir de l’emploi aux jeunes.

« L’économie maritime offre des opportunités d’emplois dans les secteurs d’activités économiques telles que la pêche, l’aquaculture, le tourisme, les transports, l’énergie, la bioprospection, et toutes les filières du secteur minier sous-marin », affirme-t-il. Pour ce faire, il encourage ‘la création d’écoles et d’instituts de formation pour préparer les jeunes aux métiers de la mer’.

Togo : que disent les journaux sur le décès de Jimi Hope ?

Plusieurs autres cadres africains sont au cœur de cette revue. Ils ont développé des thématiques liées à l’Afrique francophone et la mer. C’est le cas du président du CMAF, M. Charles Gafan, pour qui, « l’Union africaine a classé l’économie bleue dans ses objectifs prioritaires ». M. Lionel Zinsou, pour sa part, met un accent sur la conception qu’ont les Africains de la mer. Selon l’ancien premier ministre du Bénin, « quand un Africain regarde l’océan, les images qui se forment dans sa mémoire sont celles de l’esclavage, de la colonisation et de l’importation sur nos terres de la guerre des autres ».

Mais, le secrétaire général du CMAF, Ernest Tindo, lors de son intervention, demandera aux Africains d’avoir un autre regard envers la mer. « Le territoire maritime constitue (…) un capital incroyable pour l’Afrique. Il nous faut sécuriser nos espaces maritimes, protéger nos mers afin de pouvoir tirer le meilleur parti durablement pour nous-même et pour les générations à venir », a-t-il expliqué.

Plus d'articles
Quels intérêts a-t-on à se marier en séparation de biens ? Les conseils