Togo/Commerce : les paysans souhaitent passer à la vente au kilo des céréales

De nombreux paysans réclament le passage à la vente au kilo des céréales au Togo. Kokou Guéri, président d’un groupement de producteurs à Katoré, dans la région des plateaux, ira dans le même sens que ses collègues. Pour lui, il est temps de mettre fin à ce qu’il qualifie de tricherie.

Lire aussi : Togo : l’atteinte des ODD dans l’agenda des acteurs du secteur maritime

« Le problème est qu’avec toutes les cultures que nous menons, il n’y a pas une mesure standard et cela ne nous avantage pas. Jusqu’alors, les céréales toujours au bol et les tubercules à la calebasse. Franchement tant qu’on restera sur ce système, nous sortirons toujours perdants », explique Kokou à nos confrères d’Agridigitale.  « nous avons envie de hausser  le ton sur ces bonnes-dames, mais nous n’avons pas le choix vu qu’elles sont nos premiers acheteurs », poursuit-il.

Lire aussi : Togo / Rentrée scolaire 2019–2020 : Rotary Club Lomé-Perle tend la main aux enfants démunis

Le gouvernement n’est pas insensible à la demande des paysans. Le ministère de l’Agriculture, de la Production animale et halieutique, est bien avancé dans les discussions concernant le passage au kilo pour la vente des céréales, et voir comment appuyer les différents acteurs en équipements agricoles. Ce fut le cas encore samedi dernier où des équipements ont été octroyés à certains producteurs de la région des Plateaux.

Notons que grâce au projet d’appui Au Secteur Agricole (PASA), 25 groupements agricoles ont eu droit à des équipements agricoles. L’objectif est de leur permettre de revaloriser leurs conditions de travail. « Ces outils vont non seulement les aider à améliorer leurs rendements, mais aussi à agrandir leurs surfaces cultivables », indiquent les agriculteurs. 

Plus d'articles
Koffi Olomidé : nouveau coup dur pour le chanteur congolais