Togo / Cours en ligne à l’UL : les étudiants s’en sortent-ils vraiment ?

La pandémie de Covid-19 et toutes les mesures de riposte contre cette dernière ont bouleversé le cours normal des activités dans presque tous les domaines. En somme, il s’agit d’une situation qui a forcé les structures étatiques comme privées à s’adapter d’une manière ou d’une autre.

Au Togo, c’est le cas de l’Université de Lomé qui, pour faire face à la situation, fait dispenser une partie de ses cours en ligne via l’application Moodle. Grâce à cet outil, la plupart des Unités d’enseignement sont dispensées aux étudiants. Ainsi, ces derniers depuis leur lieu de résidence respectif sont censés pouvoir continuer normalement leur formation.

« La mise des cours en ligne par l’Université de Lomé au profit de ses étudiants donnera l’opportunité à ces derniers de continuer à travailler à distance en toute sécurité en ce moment de restrictions de mobilité face à la pandémie » pouvait-on lire sur la Page officielle de l’Université de Lomé.

Cependant, cette méthode innovante de dispensation des cours, a du mal à obtenir l’unanimité satisfaisante auprès des étudiants. La plupart éprouvent des sentiments mitigés vu leurs conditions de vie dont les difficultés sont déjà exacerbées à cause de la crise sanitaire.

Pour ceux-ci, les cours en ligne nécessitent notamment un outil informatique adapté et une bonne connexion internet. Or, il y a encore un bon nombre d’étudiants dans les grandes Universités publiques togolaises qui ne disposent pas encore de l’outil informatique.

Pour d’autres, même si cette première équation est résolue, les problèmes rencontrés sur l’application Moodle sont en toile de fond du débat. « Je ne suis même pas arrivé à me connecter à l’application dès qu’on nous en avait parlé en Amphi. », a déploré un étudiant.

Constat presque similaire pour une autre, qui explique « qu’elle ne se retrouve pas sur la plateforme ». Elle ajoute : « J’avais un forfait de 200 FCFA et en moins de deux, il était presqu’épuisé. Je n’ai eu le temps de rien comprendre. J’ignorais si le prof était même déjà là ou si c’était juste les étudiants. A un certain moment, ça m’a découragé et je me suis déconnecté ».

Face à cette situation, certains proposent déjà tout simplement l’« abandon » de Moodle au profit de Télégram pour « faciliter le suivi des cours » aux étudiants. Arguant que ce dernier, permettrait de faire des audios d’explication, aspect que ne prend pas encore en charge Moodle.

En réalité, l’initiative des autorités universitaires est dans le fond bienvenue face aux enjeux d’envergure qui prévalent dans le monde aujourd’hui. Toutefois, il serait intéressant de prendre des mesures d’accompagnement afin de permettre à tous les étudiants de profiter au maximum de cette avancée notable dans le système éducatif universitaire.

Platinium Card BAT

Phone Promo TG

Golden Tulip Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Arnaque: Il vend pour une grosse somme de monnaie virtuelle mais repart avec de faux billets