in

Togo / Covid-19 : la FAO au secours des femmes transformatrices de poissons

L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) a garanti une aide conséquente aux femmes transformatrices de poissons dont les activités de subsistance sont ralenties par les conséquences du Covid-19.

Togo : forte hausse du prix des petits poissons sur le marché

« À cause du couvre-feu en vigueur, nous n’arrivons plus à nous lever tôt les matins pour travailler », regrette ainsi Amavi Anolou, la présidente de la Coopérative de transformation de poissons ‘Amen’ à Lomé, plus précisément du quartier de Katanga.

Sensible à la frustration de ces femmes, la FAO projette de construire dans les brefs délais des foyers améliorés pour alléger leur peine.

Coronavirus : Bill Gates va consacrer l’ensemble de ses fonds à la lutte contre le Covid-19

Par ailleurs, l’organisation prépare un projet onéreux qui est de nature à participer à la réalisation du plan de riposte « ambitieux » du gouvernement togolais pour endiguer l’épidémie du Covid-19.

« Pour contribuer à la concrétisation du Plan de riposte que le gouvernement [togolais] a conçu, nous allons financer un Projet de coopération à hauteur de 400 000 dollars (plus de 250 millions de francs) », a garanti Oyétoundé Djiwa, le Chef Programme de la FAO-Togo.

La FAO exhorte les autorités ainsi que tous les pays en développement à répondre aux besoins alimentaires immédiats de leurs populations vulnérables afin d’atténuer les effets secondaires de la crise du Covid-19 à l’intérieur de leurs frontières.



Italie : un jeune de 18 ans sauvé grâce à une greffe après les ravages du Covid-19, une première

Congo-Brazzaville : reprise des cours pour les classes d’examen