Togo / Déception en amour : des jeunes de Lomé racontent

Activités physiques ou travaux intellectuels à gogo ; chansons d’amour, gospels ou films à l’eau de rose ; sorties, alcool, solitaire ou accompagné ; chaque personne qui a déjà véritablement connu l’amour, a noyé au moins une fois un chagrin d’amour à sa façon.

En effet, peu importe qui vous êtes, vous avez déjà peut-être eu à faire face à une déception amoureuse ou “goumin (chagrin d’amour en nouchi ou verlan ivoirien) dans votre vie. En résumé, il s’agit d’une situation dans laquelle vous aimez vraiment, mais que vous êtes rejeté ou trahi par votre partenaire.

C’est le cas de Max qui dit : “C’est quelque chose que je ne souhaite à personne tellement l’expérience est tout simplement atroce. On a le cœur en lambeaux et l’impression que notre vie n’a plus aucun sens. Il arrive parfois même qu’on pense ne pas pouvoir s’en remettre, oublier et passer à autre chose. Mais il le faut !”.

Mimi en a encore le goût amer au bout des lèvres : “ Vraiment, ça fait mal. Vous êtes là du jour au lendemain et puis tout bascule. Le mec sur qui vous comptez, avec qui vous faites le plan de toute votre vie, pour qui vous êtes prête à tout affronter même au péril de votre vie, sans préavis vous tourne le dos, et ce, sans vraiment sérieux motifs ou pire, il va vous tromper. Ah les hommes… ”.

Pour Abiola par contre, “l’expérience du goumin est une étape essentielle dans la vie de tout homme pour se durcir et comprendre que la vie, ce n’est pas du gâteau, mais plutôt un combat même en amour. Donc, il faut être prêt à tout moment”.

Par ailleurs, pour certains le “goumin” n’est pas réellement une déception amoureuse, mais le symptôme d’une certaine fragilité psychologique et émotionnelle, dévoilant une incapacité à pouvoir s’engager dans une relation sérieuse désintéressée. Ces personnes font tout pour fuir toute forme de sentiments, ce qui fait de ces dernières des individus à aider d’une manière ou d’une autre pour reprendre confiance en eux et en l’humanité.

 Ainsi, les avis sur le “goumin” sont mitigés. Si pour certains, c’est quelque chose des plus tristes et détestables, pour d’autres, il s’agit d’une expérience à vivre comme d’une autre. Cela dit, on peut se demander toutefois : qui n’a pas aimé, a-t-il vraiment vécu ?

Plus d'articles
Play Store : ces 13 applications Android populaires ont une faille de sécurité