Togo-décès sur nos routes : voici ce qui pourrait (enfin) éveiller les consciences en 2019

La recrudescence des accidents de circulation sur nos routes devient de plus en plus inquiétante. Face à cette situation, plusieurs actions sont menées pour réduire le nombre élevé de décès causés par ces accidents.

accident de circulation au togo,décès,sécurité routière,année 2019
Un grave accident de circulation ( Image illustrative)

Le bilan semestriel et annuel des accidents de la circulation du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, pour le compte de l’année 2017, a fait état de 5 522 accidents dont 6 710 blessés et 580 morts soit environ 44 morts par mois. 5 008 engins toutes catégories confondues ont été impliqués dans ces accidents.

Par conséquent, une campagne de sensibilisation débutée la semaine dernière prend fin ce vendredi. Elle a pour but de sensibiliser les usagers de la route à la prudence et à l’observation des règles de circulation.

« Ma ceinture, c’est ma vie » « auto, moto, roulants ensemble, « l’alcool au volant c’est l’ennemi de la route », sont entre autres des messages visibles sur des pancartes portés par des jeunes dans les grands carrefours de la capitale.

Notons que l’âge moyen des victimes est de 25 à 45 ans avec une prédominance masculine estimée à 70,66 %. La plupart des accidents ont lieu les 3 derniers jours de la semaine et sont estimés à 45,67 % des admissions hospitalières des week-ends. 55,13 % de blessés sont reconnus être à moto et seuls 4,47 % sont porteurs des casques.

Les lésions qui siègent plus aux membres et à la tête et les fractures sont les plus fréquentes.

Organisée par la direction du transport routier, cette semaine de sensibilisation entre dans le cadre de la journée africaine de la sécurité routière célébré le 20 novembre de chaque année.

Similaires